Regions Liège

Limbourg : feu vert pour la rénovation du préventorium

Limbourg : feu vert pour la rénovation du préventorium

© Gehlen Immo

26 déc. 2019 à 05:00Temps de lecture2 min
Par Anne Poncelet

Une nouvelle vie pour le préventorium de Dolhain- Limbourg : un projet immobilier d’une cinquantaine d’appartements vient de recevoir le feu vert.

Cela faisait 50 ans que le bâtiment, posé en bord de Vesdre, était à l’abandon. Il a été bâti début des années 50. Il accueillait alors des enfants malades, notamment de la tuberculose.
Depuis les années 80, de nombreux projets se sont succédé sans aboutissement.

Aujourd’hui, le projet de la société malmédienne Gehlen est clairement sur les rails. "Nous avons obtenu notre permis d’urbanisme, c’est évidemment le point de départ pour la reconversion du site, confirme
Laurent Goblet, le responsable du projet. Ce projet comprendra 53 appartements, un centre médical, également des possibilités de bureau et un espace wellness qui sera prévu pour l’ensemble des occupants.

La ligne du bâtiment sera conservée

Le bâtiment date des années 50. Il est d’inspiration moderniste. Le groupe Gehlen a conçu un projet qui conserve le bâtiment dans sa globalité. Il aura la même physionomie, explique Laurent Goblet, on doit simplement l’améliorer d’un point de vue énergétique, pour répondre aux normes actuelles.

C’est donc le groupe malmédien Gehlen qui est à la manœuvre, un groupe particulièrement dynamique dans la région. C’est lui qui a (notamment) revitalisé tout le site d’Intermills à Malmedy. Avec le Preventorium, c’est une nouvelle friche qui va être réhabilitée. Est-ce que c’est un vrai challenge immobilier ? On trouve important de pouvoir rendre vie à un patrimoine, comme on l’a fait sur le site Intermills. La dynamique était la même au niveau du préventorium. Et qui plus est, je suis originaire de la commune, ce projet me tient à cœur, conclut Laurent Goblet.

Les travaux pourraient commencer dans le courant de l’année 2020.

Une bonne nouvelle pour la commune

La confirmation de la réhabilitation du site et de l’obtention du permis réjouit la bourgmestre de Limbourg, Valérie Dejardin : "C’est une excellente nouvelle puisque c’est un bâtiment abandonné depuis fort longtemps, à l’entrée de la ville, ce qu’on peut appeler une laide entrée de la ville actuellement, alors que c’est un bâtiment qui a un cachet et une histoire importante pour la localité. C’est aussi une excellente nouvelle car il y aura des logements de qualité et un bâtiment modernisé mais dont on va conserver l’enveloppe, et donc la trace de ce preventorium. Il a une histoire importante pour Limbourg et qui touche particulièrement les habitants puisque certains y travaillaient ou on vu des membres de leur famille y travailler. Pour moi, c’est un très bel exemple de réhabilitation".

 


 

Articles recommandés pour vous