RTBFPasser au contenu

Viva +

Line Renaud, la Ch'ti la plus célèbre du monde

1976: Line Renaud and Loulou Gaste

Le 30 décembre 1975, dans le cadre de l’émission " Seniorama", Michel Lemaire rencontre la star française, chanteuse, meneuse de revue et actrice, Line Renaud. Née Jacqueline Enté en 1928, à Nieppe dans le Nord de la France, à la frontière belge, celle qu’on a surnommée " Mademoiselle from Armentières " s’est illustrée dans les cabarets et dans les salles mythiques du monde entier, du Moulin Rouge au Caesars Palace de Las Vegas en passant par les tous les grands casinos. Avec l’équipe de la RTB, celle qui chante si bien sa cabane au Canada revient sur son mariage avec Loulou Gasté et sur sa participation à un tour de France, non comme concurrente mais comme figure de proue de la compétition. Et ce rôle n’avait rien d’une sinécure.

Envie de plus d’archives : www.auvio.be/sonuma

 

Line Renaud and Louison Bobet, 1952,Line Renaud and Louison Bobet, 1952
Line Renaud.

Line Renaud est née Jacqueline Enté, le 2 juillet 1928 dans le Nord de la France. C’est une ch’ti, une vraie ! Attirée par la musique dès son plus jeune âge, à 7 ans, elle remporte un premier concours de chant. A son adolescence, elle anime en chantant les habitués du café ouvrier de sa grand-mère et intègre l’orchestre de Radio-Lille sous le pseudonyme de Jacqueline Ray. A 17 ans, elle monte à Paris pour tenter sa chance. Elle obtient un petit contrat aux Folies Belleville, music-hall parisien. Elle passe ensuite une audition en 1945 devant un jury d’experts qui compte parmi les jurés célèbres, le compositeur Loulou Gasté. Fan de Loulou, la jeune chanteuse n’obtient pas pour autant ses faveurs. Elle est recalée et rentre au bercail. Persuadée qu’elle doit persévérer dans le show-business et avec la bénédiction de sa maman, Jacqueline part s’installer à Paris avec ses propres économies. Elle y recroise Loulou Gasté qui cette fois, la prend sous son aile, lui donne un nouveau nom de baptême et lui écrit des chansons. Elle va grâce à lui signer avec une maison de disque et en 1949, " Ma cabane au Canada " lui vaut le Grand Prix du disque. Elle multiplie les succès, toujours épaulée par son pygmalion de Loulou. Son répertoire s’étoffe avec des titres comme " Le chien dans la vitrine ", " Etoile des neiges ", " Mademoiselle from Armentières ". En 1955, alors qu’elle se produit sur la scène du Moulin-Rouge, elle est repérée par Bob Hope qui l’emmène aux Etats-Unis. Elle chante et danse à New-York, à Los Angeles avant d’être engagée comme meneuse de revue au Dunes de Las Vegas. Elle s’y produit de 1963 à 1965. Elle se lie d’amitié avec les crooners Dean Marin et Frank Sinatra et côtoie Elizabeth Taylor. De retour en France, elle poursuit une carrière de meneuse de revue au Casino de Paris et continue à chanter. Elle part aussi en tournée autour du monde.

Party For Aids In Cannes, France On May 20, 1993.
Party For Aids In Cannes, France On May 20, 1993. 2011 Gamma-Rapho

Bourreau du travail, elle consacre aussi une partie de son temps au théâtre et au cinéma. Elle joue dans la pièce " Folle Amanda " et tourne aussi pour le 7ème art mais avec une certaine réserve et selon ses choix. Elle apparaît dans des films comme " Ripoux contre ripoux ", " Belle maman " ou encore dans l’incontournable " Bienvenu chez les Ch’tis " (Cha, chest du propre). Mais elle est plus présente à la télévision à partir des années 90 : " Suzie Berton ", " Les rois maudits ", " Petits arrangements avec ma mère ",… En 2005, elle reçoit un disque de diamant pour l’ensemble de sa carrière. Cinq ans plus tard, elle enregistre l’album " Rue Washington " sur lequel elle chante en duo avec Mylène Farmer et son copain, Johnny Hallyday. En 2011, elle foule pour la première fois de sa carrière, la scène de l’Olympia. En 2013, elle publie son autobiographie   "Et mes secrets aussi ". Dans ses lignes, elle révèle l’existence pendant 18 ans de sa relation avec Nate Jacobson, le directeur du Caesars Palace de Las Vegas. Son mari était au courant. Et oui, Line Renaud a épousé son protecteur, Loulou Gasté en 1950.

Aujourd’hui encore on fredonne les airs célèbres de celle qui est devenue l’icône de la lutte contre le sida depuis 1980 : Étoile des neiges, Mademoiselle from Armentières, Ma Cabane au Canada, Ma p'tite folie, Le Chien dans la Vitrine,… Et celle qui a foulé les plus grandes scènes du monde n’a jamais renié ses origines ch’tis.

 

Sur le même sujet

11 mai 2022 à 07:00
1 min
06 mai 2022 à 11:57
2 min

Articles recommandés pour vous