Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

L’inflation et l’inversion des rapports de force

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

05 juil. 2022 à 06:30Temps de lecture4 min
Par Amid Faljaoui

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

Après avoir été absente du débat pendant quelques décennies, l’inflation fait un retour fracassant dans les débats politiques et la vie quotidienne des Belges.

En Belgique, nous sommes le seul pays avec Malte et le Grand-Duché du Luxembourg à bénéficier d’une protection grâce à l’indexation automatique des salaires. Beaucoup de salariés à l’étranger seraient heureux d’avoir ce dispositif, mais malgré cette protection, certains signataires d’une pétition publiée dans la presse estiment encore que ce n’est pas assez. Selon les signataires, qui sont principalement issus de milieux syndicalistes, seules les entreprises s’en tirent durant ce chaos inflationniste. La preuve écrivent-ils, c’est que les profits des entreprises en Belgique sont en augmentation. Autrement dit, comme l’a montré une étude de la BNB, 60% des entreprises sont capables de se protéger contre la hausse des matières premières en la répercutant sur leurs clients.

Mon rôle dans cette chronique n’est pas de savoir s’il y a des profiteurs ou pas de l’inflation. C’est quelque chose qui n’est pas simple à démontrer contrairement aux apparences, mais de rappeler que face à la facture de l’inflation, le gouvernement doit faire attention à ce que cette facture soit répartie équitablement. Faute de quoi, c’est le payeur final qui se vengera…

Sur le même sujet

La vidéo Tiktok de Natacha résume l’actualité : "le sanctionneur est sanctionné"

Chronique Économique

Le non-rachat de Twitter et les poubelles de Zsa-Zsa Gabor

Chronique Économique

Articles recommandés pour vous