RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

L’inflation, la mouche et les prix dans l’ascenseur

Chronique Economique

Le choc de l’inflation et retour du spectre du chômage

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

L’inflation a été la grande absente pendant 20 ans dans nos pays, mais voilà que cette revenante fait un retour fracassant.

L’inflation a déjà un impact sur notre mode de consommation. En Allemagne, par exemple, 64% des Allemands ont déjà réduit leurs dépenses et 48% ont renoncé aux marques chères dans l’alimentaire. Alors que le COVID avait donné un coup de fouet à l’e-commerce, justement en raison de sa rapidité de livraison, on constate l’inverse aujourd’hui : l’attention aux prix figurant sur les étiquettes est plus importante aujourd’hui que le délai. En clair, le facteur temps est devenu secondaire.

On sait aussi que l’inflation, surtout trop élevée, est en réalité du chômage retardé. Comme on a perdu l’habitude de l’inflation dans nos contrées, on a oublié que l’inflation d’aujourd’hui fabrique le chômage de demain. En fait, les salariés sont les grands perdants de l’inflation. Ils perdent déjà une première fois dans cette course au pouvoir d’achat (et encore en Belgique, nous sommes l’un des rares pays au monde avec le Luxembourg et Malte à avoir la chance d’avoir une indexation automatique des salaires). Mais même avec cette différence, la compensation salariale se fait avec retard sur l’inflation. Ce n’est pas tout. Cette indexation automatique salariale ne compense pas toute la hausse des prix. Gardez toujours à l’esprit que si les prix prennent l’ascenseur, les salaires prennent eux l’escalier, manière polie et imagée de montrer que le salarié est l’une des grandes victimes de l’inflation.

Ce que le salarié a tendance à oublier, c’est que cette boucle salaire/prix conduit quasi automatiquement les salariés au chômage si l’entreprise n’arrive plus à les payer ou à répercuter la hausse des salaires sur le prix payé par le consommateur…

Sur le même sujet

Avec la disparition des voitures thermiques, l’exclusion d’une partie de la population risque de s’accentuer…

Chronique Économique

Mélenchon, les jeunes, la dette et le paradis sur Terre

Chronique Économique

Articles recommandés pour vous