Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

L’inflation, l’arme secrète de l’Europe contre Poutine

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

Au-delà du drame humain qui se joue en ce moment en Ukraine, la question posée sur le plan économique, c’est combien de temps, les Européens peuvent se passer de la Russie ?

A vrai dire, c’est même une course contre la montre qui se joue entre la Russie et l’Europe. Je n’évoque pas les Etats-Unis, car ils sont géographiquement loin du champ de bataille et ne dépendent pas de la Russie sur le plan énergétique comme nous le sommes. Pour Poutine, la réponse est claire, c’est l’Europe qui craquera la première. L’Europe ne peut pas se passer de la Russie dans son esprit. D’ailleurs, si vous observez bien, Poutine a choisi d’attaquer l’Ukraine au moment où l’inflation en Europe est au plus haut. Notamment en Allemagne où la population est allergique à la hausse des prix (les Allemands sont de grands épargnants et majoritairement locataires, donc ultrasensibles à l’inflation).

Par ailleurs, Poutine sait que notre vieux continent a un besoin urgent de gaz et de pétrole. Si nous avons débranché les banques russes du système de paiement Swift, nous avons laissé les paiements de gaz et de pétrole transiter encore via Swift. Qu’est-ce à dire ? Comme le disait le financier Charles Gave, qui comme vous le savez, n’a pas sa langue en poche, "lorsque les Européens ont utilisé l’arme atomique Swift pour interdire les banques russes des paiements internationaux, il semblerait que quelques banquiers sont tombés de leur chaise et ont téléphoné en haut lieu pour dire : euh, les gars, c’est gentil tout ça, mais si les Russes ne peuvent plus recevoir leur argent pour le pétrole et le gaz livré, vous allez tout simplement asphyxier l’Europe"…

Sur le même sujet

Elections françaises : c’est la BCE qui dirige la France

Chronique Économique

Voici pourquoi Taiwan ne sera pas envahie par la Chine

Chronique Économique

Articles recommandés pour vous