Icône représentant un article video.

Cinéma - Interviews

L’interview de Bouli Lanners, acteur et réalisateur de "Nobody has to know"

L'interview de Bouli Lanners pour "Nobody has to know"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Avec "Nobody has to know", Bouli Lanners signe une histoire d’amour intimiste dans les paysages grandioses d’une île écossaise.

Il incarne Phil, Belge célibataire, qui a laissé son passé derrière lui et s’est installé sur l’île de Lewis, au nord de l’Ecosse. Le prénom n’est pas innocent, vu qu’officiellement, le prénom de Bouli est justement "Philippe".

Dans cet espace sauvage dominé par l’église presbytérienne, il effectue des travaux manuels pour un fermier local, jusqu’au jour où il est victime d’un AVC. Lorsqu’il sort de l’hôpital, Millie (l’actrice britannique Michelle Fairley, révélée à l’échelon international par " Games of Thrones ") l’attend et lui révèle qu’ils étaient ensemble avant son accident. Pieux mensonge : Millie, vieille fille amoureuse en secret de Phil, profite de son amnésie partielle pour nouer une relation avec lui. Jusqu’à quand ce subterfuge pourra fonctionner ?

Artiste pudique, Bouli filme avec délicatesse cette relation inattendue entre Phil et Millie, deux êtres timides dont on devine les cicatrices laissées par les épreuves de la vie. Il fait confiance à l’understatement, à la force du non-dit ; son film évite le trop-plein de dialogues, pour faire exister ces personnages prisonniers d’eux-mêmes, paradoxe dans un pays où les grands espaces sont un appel à la libération des sentiments.

Il y a différents éléments de l’histoire personnelle de Philippe Bouli Lanners dans ce film, et il l’explique avec beaucoup de sincérité dans cette interview intégrale.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous