Cinéma

L’interview de François Ozon, pour "Tout s’est bien passé"

François Ozon à la présentation de son film "Tout s’est bien passé" à Cannes, en juillet 2021

© 2021 Stephane Cardinale – Corbis via Getty Images

A l’origine du nouveau film de François Ozon, il y a le récit d’Emmanuelle Berheim, romancière décédée d’un cancer il y a quatre ans. Elle y racontait comment son père André, collectionneur d’art, bon vivant, lui avait demandé d’organiser son euthanasie après avoir été victime d’un AVC.

lire aussi : La présentation de "Tout s’est bien passé" à Cannes

Ami d’Emmanuelle Bernheim – ils ont travaillé ensemble pour "Sous le sable" ou "Swimming pool" -, François Ozon a pris du recul après la disparition de sa complice et adapte donc aujourd’hui à l’écran cette intense histoire de famille. Il offre à Sophie Marceau un des meilleurs rôles de sa carrière et permet à André Dussollier de renouer avec un rôle plus exigeant.

lire aussi : L’interview d’André Dussollier

C’est un film digne, dénué de pathos, dans la lignée de "Grâce à Dieu" : c’est du Ozon au premier degré, très loin de l’ambiguïté perverse de "Dans la maison" ou "Jeune et jolie".

L’interview intégrale de François Ozon

Comment le réalisateur a-t-il eu le courage d’adapter le film de son amie Emmanuelle Bernheim, après son décès, et comment a-t-il choisi son casting, avec Sophie Marceau et André Dussollier, deux acteurs avec lesquels il n’avait jamais encore travaillé ? Les réponses dans l’interview intégrale du réalisateur, rencontré à Cannes, au mois de juillet 2021.

La bande-annonce

TOUT S'EST BIEN PASSÉ, de François Ozon

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Berlinale 2022 : La course à l’Ours d’Or lancée avec un film de François Ozon

Cinéma

Berlinale 2022 : le festival débutera avec la projection du film "Peter von Kant" de François Ozon, avec notamment Isabelle Adjani

Cinéma

Articles recommandés pour vous