Cinéma

L’interview de Josiane Balasko pour "La pièce rapportée"

Josiane Balasko

© Julien Hekimian/Getty Images

01 déc. 2021 à 15:19Temps de lecture1 min
Par Hugues Dayez

Paul (Philippe Katerine), vieux garçon de très bonne famille, a le coup de foudre pour Ava (Anaïs Demoustier), une jeune guichetière du métro parisien. Très vite, ils ont le projet de se marier, mais cette mésalliance déplaît souverainement à la mère de Paul, Adélaïde Château-Têtard (Josiane Balasko), grande bourgeoise snob clouée dans un fauteuil roulant depuis un accident de chasse. Entre la "reine mère" et la belle-fille, commence un jeu du chat et de la souris…

Katerine, dans ce rôle de fils bien né mais très empoté, trouve un emploi très proche de son propre humour, et Josiane Balasko s’en donne à cœur joie en mère autoritaire, tyran domestique qui dispose d’un ascenseur personnel baptisé "le Pinochet " (une des trouvailles les plus drôles du film).

Comment l’actrice s’est-elle épanouie dans le style comique du réalisateur Antonin Peretjatko, à la fois loufoque, surréaliste mais terriblement poétique ? Les réponses dans son interview intégrale…

L’interview de Josiane Balasko

L'interview de Josiane Balasko pour "La pièce rapportée"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Les critiques d’Hugues Dayez : "La main de Dieu", le film le plus personnel de Paolo Sorrentino

Critiques d'Hugues Dayez

Articles recommandés pour vous