RTBFPasser au contenu
Rechercher

Viva +

Lio, une brune qui ne compte pas pour des prunes

24 mars 2022 à 14:12Temps de lecture2 min
Par jto

Le 28 octobre 1986, la chanteuse et actrice belge d’origine portugaise, Lio est l’invitée de Ray Cokes, le cuistot devenu l’animateur de l’émission musicale de la télévision publique, " Rox Box ". L’artiste est sortie de l’ombre grâce au dessert glacé, " Banana Split ". Sorti en 1979, la chanson connaît un succès immédiat. Le titre se vend à deux millions d’exemplaires. Sept ans plus tard, en 1986, Lio remet le couvert avec un nouvel album " Pop Model " avec des titres porteurs comme " Les brunes comptent pas pour des prunes " ou encore " Fallait pas commencer ". Alors que la brune sexy compte parler de son actualité, l’animateur revient sur ses débuts et ses 16 ans.

Envie de plus d’archives : www.auvio.be/sonuma

"Stars 80, La Suite" Paris Premiere At L'Olympia

Lio est née Wanda Maria Ribeiro Furtado Tavares de Vasconcelos (elle a bien fait de prendre un pseudo) le 17 juin 1962 au Portugal. Issue d’un milieu aisé, un père militaire et une maman universitaire, à la séparation de ses parents, elle fuit le Portugal avec sa mère et son beau-père pour s’installer en Belgique, à Charleroi. Le train de vie est très différent de celui de sa terre natale mais Lio passe une douce jeunesse aux côtés de sa demi-sœur Helena. Elle étudie à l’Athénée Isabelle Gatti de Gamond à Bruxelles tandis que sa mère travaille à la médiathèque. C’est d’ailleurs grâce à sa maman que Wanda va rencontrer le chanteur et parolier belge, Jacques Duvall. L’artiste est intrigué par la ressemblance qu’a l’adolescente avec le personnage, Lio issu de la BD  Barbarella créée par Jean-Claude Forest. Le pseudonyme de la jeune artiste était tout trouvé. Elle s’appellera désormais, Lio. Avec Jean Alansky, il écrit pour Lio " Banana Split " qui en 1979 lance la carrière de la jeune femme. Le titre s’écoule à plus de deux millions d’exemplaires. Dans la foulée, en 1980, Lio chante " Amoureux solitaires " et publie son premier album : " Lio " tout simplement mais sûrement. Elle trace son chemin dans le show business, chante en duo avec Etienne daho et connaît la consécration en 1986 avec l’album " Pop Model " qui comporte la chanson, ode à toutes les brunes : " Les brunes comptent pas pour des prunes ". On y trouve aussi toute l’énergie de la chanteuse sexy avec d’autres titres comme " Fallait pas commencer " ou encore " Je casse tout ce que je touche ". L’opus suivant paru en 1988, " Cancan " ne connaît pas la même destinée.

Chanson, télévision, cinéma, etc...

Dans les années 90, malgré quelques collaborations fructueuses avec Daho ou Boris Bergman, la chanteuse traverse une période de vaches maigres. Son album " Wandatta " est un échec commercial. L’artiste rebondit en tournant pour le petit écran mais aussi pour le cinéma. On la voit dans " Itinéraire d’un enfant gâté ", " Après l’amour " ou encore " Personne ne m’aime ". Elle est aussi à l’affiche de la comédie musicale aux Folies Bergères, " Sept garçons pour sept filles ". En 2000, elle signe un opus sur lequel elle interprète les poèmes de Jacques Prévert , " Je suis comme ça " et part en tournée. On retrouve enfin la chanteuse dans les bacs en 2006 avec " Dites au prince charmant ". L’année suivante, elle rejoint le jury de la Nouvelle Star sur M6, reproduit l’exercice en Belgique dans l’émission " The Voice ". En 2018, double actualité pour l’artiste qui sort l’album " Lio canta " et participe à la saison 9 de " Danse avec les stars " sur TF1. Elle apparaît dans des téléfilms. Et on n’oublie pas bien sûr que Lio est au centre des fantasmes d’Antoine Miller incarné par Patrick Timsit dans le film culte " Stars 80 " sorti en 2012.

Sur le même sujet

Ikea dévoile une nouvelle enceinte qui intègre Spotify

High tech

Le musée en plein air du Sart-Tilman : un musée ouvert par tous les temps

Quel Temps!

Articles recommandés pour vous