Belgique

Lire et Écrire appelle à un plan d'action ambitieux contre les inégalités numériques

© © Tous droits réservés

30 août 2022 à 12:42Temps de lecture2 min
Par RTBF Info avec Belga

L'ASBL Lire et Écrire appelle mardi le monde politique à mettre en place un "plan ambitieux" de lutte contre les inégalités numériques, qui touchent près d'un Belge sur dix. L'association lance une campagne de sensibilisation à l'occasion de la journée internationale de l'alphabétisation le 8 septembre. Elle prendra notamment la forme de files d'attente silencieuses devant certains guichets d'administrations publiques fermés à travers la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Alors que l'usage du numérique est devenu prépondérant pour effectuer de nombreuses tâches administratives et même, dans certains cas, pour prendre un rendez-vous médical ou renouveler son titre de transport, Lire et Écrire rappelle que ces manipulations nécessitent une bonne maîtrise de l'écrit. Elles excluent donc les personnes peu scolarisées ou en difficulté de lecture et d'écriture, soit près d'un Belge sur dix selon les estimations de l'ASBL.

Au niveau des administrations publiques, l'association estime qu'elles ne respectent pas toutes le principe édicté par la Commission européenne dans son Plan d'action européen 2016-2020. Cette dernière y rappelle l'importance de "conserver d'autres canaux de communication au bénéfice de ceux qui, par choix ou par force, sont hors connexion."

"Certaines administrations publiques belges ont clôturé tous les autres canaux de communication. Par exemple, beaucoup de communes à Bruxelles ne permettent d'inscrire les enfants dans les écoles que par la voie numérique", déplore l'association. "En Wallonie, certains services communaux, pourtant ouverts pour une partie durant la pandémie, ont décidé de fermer les guichets physiques."

Les alternatives proposées sont en outre décrites comme "presque inaccessibles". Lire et Écrire évoque notamment des "guichets ouverts quelques heures par semaine et éloignés" et des "services téléphoniques totalement défaillants". 

En plus d'un plan de lutte contre les inégalités numériques incluant une "connexion internet à prix décent" et "un accompagnement numérique de proximité", l'ASBL demande au monde politique de garantir un accès à tous les services d'intérêt général en maintenant la possibilité d'un contact téléphonique adapté à l'ensemble de la population. Un réseau suffisant de guichets devrait également être accessible.

Articles recommandés pour vous