Regions Bruxelles

L’iris de marais et la menthe aquatique végétalisent le canal de Bruxelles

Entre le 26 avril (photo de gauche) et le 9 août (photo de droite), les radeaux végétalisés ont modifié l’aspect du canal à proximité du port de plaisance de Bruxelles.

© © Tous droits réservés

L’expérience pilote a été lancée le 26 avril dernier. Ce jour-là, sept radeaux végétalisés étaient mis à l’eau et amarrés au ponton du Yacht-Club de Bruxelles. Moins de quatre mois plus tard, le changement est impressionnant. Le gris des berges du canal, juste en face de l’incinérateur, est adouci par la présence de gros buissons en fleurs que l’on dirait posés sur l’eau. Eux au moins, ne souffrent pas de la chaleur de l’été. Elle semble même leur avoir particulièrement bien réussi !

La nature reprend timidement ses droits sur le bord du canal de Bruxelles

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ces radeaux sont constitués de fibres de coco dans lesquelles des plantes indigènes (iris des marais, le jonc fleuri, la véronique des rivières ou la menthe aquatique, soit une vingtaine d’espèces au total) et adaptées au milieu, ont été enfouies avec l’espoir qu’elles s’y développent. Manifestement, ce fut le cas. Sylvain Godfroid, responsable de la communication du Port de Bruxelles, ne cache pas son enthousiasme : "Pour le moment, nous avons placé 220 mètres carrés de radeaux végétalisés. Visuellement, les débuts sont très prometteurs mais nous tirerons un bilan au bout d’une année complète avant de décider d’augmenter les surfaces."

>>> A voir : BX1 présente les résultats positifs des radeaux végétalisés du Canal 

Sylvain Godfroid, responsable de la communication du Port de Bruxelles
Sylvain Godfroid, responsable de la communication du Port de Bruxelles © Tous droits réservés

"Des oiseaux sont venus nicher sur les radeaux et actuellement on peut observer la présence d’insectes butineurs sur les fleurs. Par ailleurs, sous les radeaux, se trouvent des cages remplies de coquilles d’huîtres où nous espérons que les poissons viennent frayer". Car l’objectif est bien celui-là, outre l’aspect esthétique, remettre de la biodiversité de long des berges trop minéralisées du canal.

Sur le même sujet

Wallonie Picarde : couvert de lentilles d’eau, l’ancien canal Antoing-Pommeroeul souffre de la chaleur

Vidéo

Un ourson se retrouve dans un état second après avoir mangé trop de miel

Vivacité

Articles recommandés pour vous