Diables Rouges

L’Irlande, aux bons souvenirs de Nilis et Lukaku

Historiquement, l’Irlande a plutôt bien réussi à la Belgique.

© RTBF avec Belga

25 mars 2022 à 06:00Temps de lecture1 min
Par Raphaël Deby

Ce samedi, les Diables rouges se rendent en Irlande pour une rencontre amicale avec une équipe bien remaniée. Historiquement, cette équipe a plutôt bien réussi à la Belgique, surtout lors des derniers affrontements.

Tout avait pourtant assez mal commencé pour les Diables qui ont d’abord perdu trois fois face aux Irlandais dans l’entre-deux-guerres et ont dû attendre la cinquième confrontation pour s’imposer. Ont suivi de nombreuses rencontres serrées à la fin de XXe siècle, souvent terminées sur un partage. Désormais, la Belgique reste sur deux succès essentiels face à l’Eire.

Nilis, le sauveur

Nous sommes le 15 novembre 1997 et c’est un soir de gala à Bruxelles. Les deux équipes se retrouvent au Stade Roi Baudoin pour le barrage retour en vue de rejoindre la Coupe du monde l’année suivante. Après le partage 1-1 là-bas, tout reste à faire pour aller en France.

Le match débute bien grâce à l’ouverture du score de Luis Oliveira mais l’Irlande ne rompt pas et égalise en deuxième mi-temps par Ray Houghton. L’équipe de Georges Leekens a alors besoin d’un héros pour goûter aux joies du Mondial. Et c’est Luc Nilis qui se vêtit alors d’une cape pour donner la victoire aux Diables. Une victoire qui lui offre donc les portes de la Coupe du monde.

Le résumé de Belgique-Irlande (2-1), 15 novembre 1997 (L. Bruwier)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Lukaku rassure le pays

La dernière (et seule confrontation depuis 1997) est bien plus récente : à l’Euro 2016. Remettons-nous dans le contexte : les Diables, pourtant dans les favoris de la compétition, viennent de prendre une leçon face à l’Italie et sont donc au pied du mur avant d’affronter l’Irlande. La victoire est quasiment impérative pour aller en huitièmes de finale.

L’équipe de gala est de sortie mais le verrou ne saute pas malgré de belles opportunités. Il faut alors attendre le retour des vestiaires pour pouvoir enfin souffler. Sur un contre éclair, Romelu Lukaku fait parler son sens du but pour faire trembler les filets. Axel Witsel double la mise sur une tête avant que le buteur maison ne clôture tout suspense à vingt minutes de la fin. Une victoire qui lancera l’équipe vers les huitièmes de finale.

Espérons que les Diables pourront s’inspirer de ces deux derniers matches et du bilan global (6 victoires, 5 partages et 4 défaites) ce samedi à Dublin.

Belgique - Irlande : 18 juin 2016 (3-0)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Anthony Barry : "Quand un grand nom comme Roberto Martinez appelle, c'est difficile de dire non"

Diables Rouges

Diables Rouges - Orel Mangala : "J'ai un profil différent, je vais essayer d'apporter ma plus-value"

Diables Rouges

Articles recommandés pour vous