RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Loïs Openda : "Retouner au FC Bruges ? Ce serait un pas en arrière"

Parti du FC Bruges sur la pointe des pieds, Loïs Openda a depuis bien rebondi à Vitesse Arnhem. Toutes compétitions confondues, le Diablotin en est déjà à 15 réalisations en 30 matches joués. Depuis son domicile aux Pays-Bas, il se confie sur son nouveau statut, son passage à Bruges et ses ambitions pour l’avenir.

D’échec à Bruges à star aux Pays-Bas

Dans un club actuellement 6e d’Eredivisie et en ayant inscrit près de 40% des buts de son équipe en championnat, le jeune homme se sait suivi par les médias à chaque apparition sur le terrain. "Au plus les performances sont bonnes au plus il y a du monde et des caméras autour. Mais, je le vis bien, ça veut dire que je réalise de bonnes choses, sourit le Liégeois. Je suis considéré comme une star ici mais je ne sais pas si j’en suis une. En tout cas, je travaille tous les jours pour devenir une grande star."

Un statut peut-être inespéré pour le jeune de 21 ans lorsqu’il est parti en prêt du club brugeois à l’été 2020. "C’est ici que ma carrière a vraiment commencé. Mon passage à Bruges, c’était plus ou moins un échec. Je n’ai pas eu beaucoup de minutes ni de buts. Mais je ne regrette pas, j’ai beaucoup appris aussi bien en jeunes qu’en professionnels. C’est le foot, il faut se battre. Parfois certains sont meilleurs que toi et parfois pas. Mais je préfère retenir le positif."

Des propos qui semblent dénués d’amertume. Pourtant, le Brugeois est passé de la voie de la promesse à celle de garage en deux saisons à peine. "Quand on regarde ce que je fais maintenant, on peut peut-être dire que Bruges s’est trompé. J’aurais peut-être pu faire à Bruges ce que je réussis ici. J’aurais aimé aussi faire cette carrière à Bruges mais si ça ne s'y passe pas, ça se passera autre part."

Et justement, autre part, il y a cette confiance dont l’attaquant avait tant besoin. "Il y avait un manque de communication et surtout de confiance entre Philippe Clement et moi. Ici, tout va mieux. En ayant la confiance d’un coach pareil (ndlr : Thomas Letsch), je pense que tu ne peux faire que des bonnes performances" détaille Loïs Openda.

Retourner à Bruges ? Un pas en arrière

Des prestations de bonne facture qui pourraient bien offrir un beau transfert au joueur qui appartient à… Bruges, jusqu'en juin 2024. "Pour l’instant, je suis focalisé sur la fin de saison, et après s’il y a un bon club qui vient où je peux faire un top transfert, je le ferai. Mais retourner à Bruges, ce serait un pas en arrière, illustre, sans détour, le Brugeois. J’ai quitté Bruges sur un échec. Ici j’ai commencé à créer ma petite carrière et c’est mieux de continuer sur ma lancée."

Une suite de carrière qui devra amener le Diablotin à frapper à la porte du vestiaire de ses aînés.

Loïs Openda sous la vareuse de Vitesse Arnhem
Loïs Openda sous la vareuse de Vitesse Arnhem BELGA

Articles recommandés pour vous