Lommel retire des dizaines de panneaux racistes du Voorpost

La commune de Lommel

© YORICK JANSENS - BELGA

01 avr. 2019 à 09:45Temps de lecture1 min
Par Belga

La ville de Lommel, dans le Limbourg, a retiré 41 panneaux avec le message "attention au passage d'illégaux". Les panneaux avaient été placés par des activistes du Voorpost, une organisation d'extrême droite, rapporte lundi la rédaction de la VRT. Les autorités communales ont confirmé l'information.

Lommel accueille actuellement 800 demandeurs d'asile dans son centre temporaire Parelstrand. Récemment, Fedasil a décidé de garder ce centre ouvert cinq mois de plus, jusqu'à la fin du mois d'août.

"Les panneaux se trouvaient surtout devant différentes écoles, où les enfants des demandeurs d'asile sont scolarisés. Il était donc urgent de les retirer", a indiqué le premier échevin, Peter Vanderkrieken (CD&V).

Ceux-ci ont été retirés dimanche matin par la police. De nombreux autocollants du Voorpost ont également été trouvés sur des bâtiments et panneaux de signalisation de Lommel.

Le collège communal condamne l'action du Voorpost. "Nous avons été scandalisés qu'une action soit menée de cette manière contre un groupe de personnes qui séjournent ici temporairement. Des agissement pareils où on commence aussi à viser les enfants, c'est complètement inapproprié", a commenté M. Vanderkrieken.

Le bourgmestre Bob Nijs (CD&V) a porté plainte contre X à la police. "Nous trouvons dommage que le Parelstrand soit ainsi mis en lumière sous un mauvais jour, alors que nous faisons tout pour tirer le meilleur de notre communauté", a réagi l'édile. "Nous regrettons qu'un petit groupe de personnes ait réussi à donner ainsi une image négative."

Sur le même sujet

Le tribunal de Malines a condamné 4 membres du Voorpost pour incitation à la haine et à la violence