RTBFPasser au contenu
Rechercher

Londerzeel : syndicats et direction du site Coca-Cola à Londerzeel approuvent le plan social

Image d’illustration
14 juin 2022 à 09:02Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par K.D.

Les syndicats et la direction de Coca-Cola Europacific Partners à Londerzeel sont parvenus à un accord sur la restructuration imminente, a confirmé mardi Tina De Greef, secrétaire syndicale à l’ACV/CSC Puls.

En janvier de cette année, la direction de Coca-Cola a annoncé qu’elle allait fermer son site de Londerzeel. Vingt-cinq employés seraient licenciés, une cinquantaine d’employés devraient déménager vers le site de Wilrijk et une autre cinquantaine d’employés seraient mis au service de Coca-Cola Anderlecht.

Leur lieu de travail est modifié : un élément essentiel de leur contrat

Le déménagement à Wilrijk a été particulièrement difficile pour le syndicat ACV/CSC. De nombreux travailleurs mettraient beaucoup plus de temps à se rendre à leur travail. "Leur lieu de travail est modifié : un élément essentiel de leur contrat", a souligné Tina De Greef.

Aucune mesure supplémentaire proposée

La direction les a toutefois autorisés à travailler à domicile quatre jours par semaine pendant les deux premières années suivant le déménagement, qui est prévu pour la fin septembre de cette année. Après deux ans, ce nombre de jours tomberait à trois, puis à 50%. Le fait que le travail à domicile soit limité dans le temps a été un obstacle majeur pour le syndicat chrétien. Ainsi, jeudi, un tiers des employés ont spontanément cessé le travail, et vendredi, un piquet de grève a été mis en place.

C’était mieux que rien

Ce lundi, une nouvelle concertation entre les syndicats et la direction était prévue. Finalement, aucune mesure supplémentaire n’a été proposée, mais les travailleurs ont quand même approuvé le plan. "C’était mieux que rien", a précisé Tina De Greef. "Les gens ont décidé de suivre le mouvement."

Madame De Greef est toutefois déçue qu’aucun bureau satellite ne soit installé à Londerzeel. "Cela reste un point sensible. Il y aura sans doute des restructurations à l’avenir : un bureau satellite plus petit serait une solution élégante que Coca-Cola peut se permettre. Nous allons continuer à insister."

Sur le même sujet

Action syndicale contre la future fermeture du site de Coca-Cola à Londerzeel

Regions Flandre

Articles recommandés pour vous