Pop

“Long story short”, la belle histoire du premier album de Twin Toes

Twin Toes

© Simon Vanrie

21 oct. 2022 à 12:53 - mise à jour 21 oct. 2022 à 13:12Temps de lecture2 min
Par Axel Coenen

Le duo belge Twin Toes composé de Nicolas Mouquet et Antoine Geluck, vient de sortir son tout premier album : "Long Story Short", qui baigne dans la lumière, le second – voire plus – degré et une heureuse nostalgie.

Loading...

Une histoire d’orteils cassés

Avant de revenir sur cet album, il est nécessaire de remonter dans le temps, et plus précisément jusqu’en janvier 2019. A 120 kilomètres l’un de l’autre, Antoine et Nicolas se cassent tous les deux le même doigt de pied du pied gauche, par pure coïncidence. L’idée discutée quelques jours plus tôt de former un groupe de musique ensemble est alors apparue comme une évidence. Le verdict est sans appel : sans aucun doute, c’est l’univers qui les a rassemblés.

Quand on s’est rencontré, il y a plus ou moins trois ans, nous avons commencé à créer et avons accumulé pas mal de bouts de compositions disparates. Nous ne savions pas bien où tout cela voulait nous emmener mais nous savions que nous avions tous les deux envies d’un nouveau départ dans nos vies musicales. Petit à petit, cette matière première musicale a pris une forme qui nous plaisait de plus en plus. Chemin faisant, nous nous sommes rendu compte que nous partagions la même passion pour les histoires et les contes et que nous admirions tous les deux les belles âmes que sont des gens comme Miranda July, The Daniels ou Miyazaki. Ce côté " storytelling " et les films surréalistes sont alors devenus naturellement notre première source d’inspiration pour la création de l’album. "

(Antoine Geluck et Nicolas Mouquet)

Qui dit sortie, dit release party

C’est au célèbre Botanique, à Bruxelles, que l’on retrouve les deux acolytes pour la présentation de leur nouveau bébé. Devant le public conquis du Witloof, les Twin ont saisi cette occasion pour proposer une recette 100% belge : dix titres indie-pop empreint d’absurde et d’envolées tantôt mélancoliques (Ghost Hair), tantôt pop (Sunny Eggs). Leur très efficace "Lost in Playlists", dont nous vous en parlions plus tôt cette année, illustre à merveille leur créativité et leur complicité.

"On a voulu créer un espace où mélancolie et humour pouvaient se rencontrer pour créer de petites histoires amusantes et discrètement profondes. Au moins nous étions dans l’effort au plus les choses nous ressemblaient et l’album avançait presque sans qu’on s’en rende compte. Sans pression, les chansons ont commencé à naître de plus en plus rapidement. "

(Antoine Geluck et Nicolas Mouquet)

Twin Toes, Long story short, la cover de l’album
Twin Toes, Long story short, la cover de l’album © DR

Malgré quelques lenteurs en live, le duo capture la scène et offre un véritable poème moderne, où les anecdotes du quotidien "Ghost Hair" (ode aux cheveux perdus) et de nos amours "Ringtone" (s'imaginer être un smartphone pour rester auprès de sa chérie) sont traduites en une mélodie hors du commun. “Long story short” est un objet musical et conceptuel tout à fait unique en son genre, idéal pour ceux et celles qui veulent lever le pied le temps d’un moment suspendu.

Loading...

Pour un voyage un pied dans l’humour, l’autre dans l’absurde, écoutez " Long story short ", disponible depuis le 14 octobre sur toutes les plateformes ainsi qu’en physique.

Plus d’infos sur le site officiel

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Génération 21 : Twin Toes

Articles recommandés pour vous