RTBFPasser au contenu
Rechercher

" L’Oreille d’abord " nous emmène faire une balade à Copenhague, capitale du Danemark

18 juil. 2022 à 07:00Temps de lecture2 min
Par Tania Markovic

Que diriez-vous d’aller vous balader aujourd’hui à Copenhague ? La ville d’Andersen et de Karen Blixen a beaucoup à offrir et sur le plan musical vous ne serez pas déçus ! De prime abord vous vous dites certainement que mis à part Carl Nielsen vous ne connaissez pas beaucoup de compositeurs danois et bien détrompez-vous : vous en connaissez bien plus que vous ne pensez…

Petit tour de table des compositeurs danois

Hans Christian Lumbye est un compositeur danois de la génération romantique. Il est né en 1810 à Copenhague et meurt dans cette même ville en 1874. Hans Christian Lumbye est principalement connu pour ses valses, ses mazurkas et ses polkas qui ne manquent pas de peps ! Celui lui vaudra le surnom de "Strauss du Nord". Entre 1843 et 1872, Lumbye a occupé la fonction de directeur musical dans les jardins de Tivoli de Copenhague, on peut d’ailleurs encore y voir sa sculpture.

Jalousie est le nom d’un tango célèbre qui a assuré à son auteur une renommée internationale. Ce compositeur danois se nomme Jacob Gade. Il n’y a aucun lien de parenté entre Jacob Gade et le romantique Niels Gade. Jacob est né en 1879 et meurt en 1973. Sans ce fameux tango, il serait sans doute tombé dans l’oubli. À compter de 1921, Jacob Gade dirigea l’Orchestre du Théâtre Palace, le plus grand cinéma d’Europe du Nord ! Il s’est taillé une réputation de chef d’orchestre et de compositeur de musique de divertissement très apprécié. Son tango Jalousie est né de la lecture de ce qu’on appelait alors un fait divers : l’histoire d’un meurtre motivé par la jalousie. Impressionné, Jacob Gade en a tiré une mélodie qui a rapidement fait de lui l’un des compositeurs les plus connus de toute la Scandinavie. Ces quelques mesures se sont répandues dans le monde entier et lui ont rapporté une véritable fortune.

Il ne faut donc pas confondre Jacob Gade avec son homonyme Niels Gade. Niels est né à Copenhague en 1817 et meurt dans cette même ville en décembre 1890. Il a dominé la vie musicale danoise pendant près de cinquante ans. Son talent a été remarqué, notamment par Robert Schumann, qui écrivit à son propos un long article enthousiaste. Félix Mendelssohn quant à lui, après avoir découvert sa première symphonie, invita Niels Gade à Leipzig et lui proposa de devenir son assistant. Tous deux voyaient en Gade un véritable génie nordique à la tête d’un nouveau mouvement musical national original en Europe. À la mort de Mendelssohn, Niels Gade prit sa succession à la tête de l’orchestre du Gewandhaus de Leipzig mais lorsque l’Allemagne entra en guerre contre le Danemark en 1848 il rentra dans son pays et prit la direction de la société musicale de Copenhague, un poste qu’il occupa jusqu’à sa mort, quarante ans plus tard. Par son activité, Gade va donner l’impulsion à la naissance d’une véritable école nationale danoise.

 

Sur le même sujet

« L’Oreille d’abord » nous emmène à la découverte des trésors musicaux de l’abbaye de Westminster

L'oreille d'abord

"L’Oreille d’abord" nous emmène à Venise : "voir Venise et mourir…"

L'oreille d'abord

Articles recommandés pour vous