RTBFPasser au contenu
Rechercher

Musiq3

L’origine du solstice d’hiver et du sapin de Noël, racontée par un conte Cherokee

27 déc. 2021 à 14:05Temps de lecture2 min
Par Céline Dekock d'après l'émission de Brigitte Mahaux

Brigitte Mahaux prolonge la magie de Noël en nous racontant des contes de Noël, ceux que l’on connaît moins et qui nous emmènent dans les plaines enneigées, à la découverte notamment de l’origine du solstice d’hiver. Cette période où le jour est le plus court, où le soleil montre le moins le bout de son nez. Mais savez-vous pourquoi le sapin garde ses aiguilles et sa couleur verte en hiver ? 

Il y a de cela beaucoup de lunes, avant même l’arrivée des hommes, la mère Terre et le père Soleil vivaient une belle et tendre complicité, le second réchauffant la première et leurs enfants – les animaux et la végétation – de ses doux rayons. Cette vie paisible en harmonie est soudain perturbée par l’arrivée de nuages apportés par les grands vents, venus des montagnes du Grand-Nord. Les nuages obscurcissent le ciel et empêchent les rayons de père Soleil d’atteindre sa douce Terre et ses enfants.

C’est que les grands vents, exilés dans les montages du Nord s’ennuient, et ils comptent bien s’inviter à la fête de la Terre. Mais les enfants de la Terre, les animaux et les plantes, habitués à la protection chaleureuse des rayons du Soleil ne supportent pas ce froid soudain et glacial.

Le Soleil, en père de famille responsable, s’en va négocier avec les grands vents pour qu’ils chassent les nuages qu’ils ont apportés. Mais les vents ne comptent pas se laisser démonter si facilement. Ils proposent au Soleil un marché : si les enfants de la Terre et du Soleil, arrivent à veiller pendant cinq jours et cinq nuits, sans fermer les yeux, ils quitteront la Terre pour toujours et ne viendront plus jamais obscurcir le ciel. Mais si seuls quelques-uns des enfants seulement arrivent à veiller pendant cette période, les vents promettent de se retirer mais pour un moment seulement, pour mieux revenir régulièrement.

Ainsi, les animaux et les plantes avertis de ce pari se préparèrent à veiller pendant cinq jours et cinq nuits. Mais, malgré la plus grande volonté du monde, nombre d’entre eux ne résistèrent pas longtemps à l’appel du sommeil. C’est ainsi qu’à l’aube du sixième jour, les grands vents chassèrent les nuages pour laisser au Soleil le loisir de faire rayonner sa lumière sur la terre.

Il baisse les yeux sur les forêts et les plaines au-dessous de lui, dans l’attente d’un grand cri général de joie de la part de ses enfants, heureux de voir revenir leur père… Mais parmi les animaux, seuls la panthère, le chat, la chouette et le hibou n’ont pas dormi. Quant aux plantes et aux arbres, les seuls encore éveillés pour l’accueillir sont le pin, le sapin, l’épicéa, le houx et le laurier.

C’est ainsi que, en guise de récompense, ces végétaux reçurent le don de conserver leurs feuilles et de rester verts toute l’année, tandis que les autres arbres perdront couleurs et feuilles durant l’hiver. Et quant à la panthère, au chat, à la chouette et au hibou, ils reçurent le don de voir dans l’obscurité.

Brigitte Mahaux raconte et met ce conte en musique dans son émission Contes et légendes de Noël, à écouter à partir de 2'40''.

Un conte écrit par Brigitte Mahaux, sur base d'un conte cherokee.

Contes et Légendes de Noël

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

L’origine de la joie sur terre, un conte initiatique sámi à découvrir en mots et en musique

Musiq3

Le Mystère du solstice d’hiver, un conte celte adapté et raconté par Brigitte Mahaux

Articles recommandés pour vous