Tour de France

Lotto Soudal est passé en mode chrono par équipes pour permettre à Ewan de rentrer dans les délais

14 juil. 2022 à 05:00Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda avec Jérôme Helguers

Tadej Pogacar n'est pas le seul à avoir souffert mercredi entre Albertville et le Col du Granon. La 11e étape du Tour de France 2022 a été parcourue à une allure folle et a forcé les coureurs les moins forts dans la montagne à serrer les dents pour rentrer dans les délais.

Les plus vulnérables étaient évidemment les sprinters. Caleb Ewan et Fabio Jakobsen ont notamment connu une journée difficile mais ont pu compter sur l'aide de leurs équipiers. 

 

Le sprinteur australien de l'équipe Lotto Soudal a même bénéficié du soutien de l'entièreté (7 coureurs + Ewan lui-même) de son équipe pour franchir le Col du Télégraphe, le Col du Galibier et le Col du Granon. Notre équipe sur place a notamment capté des images du bloc Lotto Soudal engagé dans un véritable contre-la-montre par équipes au pied de la dernière ascension. 

Le bloc a finalement franchi la ligne d'arrivée groupé à 38:59 du vainqueur du jour Jonas Vingegaard, soit 4:53 avant le temps limite fixé à 5h01:54.

Fabio Jakobsen, entouré par Florian Sénéchal, Yves Lampaert et Michael Morkov a quant à lui franchi la ligne en dernière position à 40:08 de Vingegaard dans la roue de son fidèle poisson-pilote Morkov.

Sains et sauf lors de cette première étape terrible dans les Alpes, ces sprinters et leur équipe devront se lancer dans un nouveau duel avec la voiture balai jeudi lors de la 12e étape qui arrive à l'Alpe d'Huez.

Sur le même sujet

Caleb Ewan opéré de la clavicule avec succès après sa chute sur le Tour

Tour de France

Articles recommandés pour vous