Cyclisme

Lotto Soudal quitte le WorldTour : qu’est ce que ça change pour la suite ?

Arnaud De Lie

© Tous droits réservés

10 oct. 2022 à 15:49 - mise à jour 10 oct. 2022 à 15:49Temps de lecture3 min
Par Giovanni Zidda

L’équipe Lotto Soudal est désormais fixée sur son sort : elle ne fera pas partie des 18 équipes qui bénéficieront du statut WorldTour lors des trois prochaines saisons. La formation belge a flirté avec la zone de relégation pendant toute l’année et n’a finalement pas amassé le nombre de points UCI nécessaires pour se maintenir dans l’élite du cyclisme mondial.

Lotto Soudal n’a en effet récolté que 14.694 points UCI lors des trois dernières saisons. Insuffisant pour rivaliser avec ses concurrents. Dix-neuvième équipe du lot, elle ne peut désormais plus revenir sur la formation Arkéa-Samsic (15.864 points) qui héritera donc d’une licence WorldTour pour les trois prochaines saisons. Autre équipe promue, Alpecin-Deceuninck s’est invitée dans le gratin du cyclisme mondial avec brio et prendra la place de l’équipe Israël Premier-Tech, très décevante avec seulement 13.868 points récoltés.

A une semaine de la fin officielle de la saison (NDLR : Tour de Langkawi, Giro del Veneto, Japan Cup, Chrono des Nations et Veneto Classic sont encore au programme), les positions sont donc figées.

>> Le classement de la course aux licences WorldTour

Pas vraiment de changement en 2023 pour Lotto, incertitude pour les années suivantes

Arnaud De Lie
Arnaud De Lie © Belga

Quelles conséquences donc pour la saison 2023 ? Pratiquement aucune pour l’équipe Lotto qui sera associée au sponsor Dstny pour la saison qui arrive. La formation belge a en effet hérité d’une 'WildCard', une invitation pour toutes les épreuves WorldTour de la saison prochaine. Il n’y aura donc pas de changement radical dans son calendrier pour les 12 prochains mois.

Il faut dire que ce privilège, Lotto l’a bien mérité. Après des saisons 2020 et 2021 décevantes qui ont plombé son ranking UCI, l’équipe belge a malgré tout obtenu de bons résultats en 2022. Elle a en effet amassé 25 victoires lors de la dernière saison (contre 12 en 2020 et 2021) grâce notamment aux 9 succès d’Arnaud De Lie et aux 7 bouquets de Caleb Ewan.

Des performances qui ont permis à Lotto (6.759 pts) et à l’équipe TotalEnergies (6.022 pts) de devancer la concurrence dans cette course à la WildCard.

L’année 2023 de Lotto Dstny ne sera pas de tout repos pour autant. Caleb Ewan & Co. devront maintenir un niveau de performance très haut durant toute la saison s’ils veulent prétendre à un nouveau 'laissez-passer' pour la saison 2024. Ces premiers mois sous un nouveau statut devront également servir de socle solide sur lequel bâtir un nouveau cycle. Un cycle déjà amorcé en misant sur les jeunes pour engranger de nouveaux succès et viser un retour dans le WorldTour en 2026.

Au revoir Gilbert et Wellens, bonjour Van Eetvelt et Livyns

Philippe Gilbert
Philippe Gilbert © Belga

Les jeunes, parlons-en. L’équipe Lotto en avait déjà fait sa marque de fabrique ces dernières années et va poursuivre dans la même direction. Arnaud De Lie (20 ans) a montré la voie et servira d’exemple dans une équipe qui comptait déjà 13 coureurs de moins de 25 ans en 2022. Un contingent plein d’espoirs qui sera complété la saison prochaine par l’arrivée de deux nouvelles recrues belges formées dans l’équipe U23 : le très prometteur Lennert Van Eetvelt (21 ans, 2e du Giro U23 notamment) et Liam Slock (22 ans).

Lotto Dstny accueillera également trois transfuges de l’équipe Bingoal Pauwels Sauces WB : Milan Menten, Mathijs Paaschens et l’intriguant Arjen Livyns, déjà en vue sur les classiques flandriennes. Le Néerlandais Pascal Eenkhoorn et l’expérimenté Italien Jacopo Guarnieri complètent cette liste de nouvelles recrues. (NDLR : la pépite Alec Segaert, 19 ans, passera d’abord par l’équipe de développement avant d’intégrer l’équipe pro en 2024)

Côté départs, Lotto devra composer avec la fin de carrière de Philippe Gilbert et les adieux du fidèle Tim Wellens, parti chez UAE Emirates après 11 ans de loyaux services. Les grimpeurs Harm Vanhoucke (DSM) et Steff Cras (TotalEnergies) ont eux aussi trouvé un nouvel employeur. Tandis que huit coureurs (dont Conca et Klüge) n’ont pas (encore ?) vu leur contrat être renouvelé.

2023 sera donc plus que jamais une année de transition pour Lotto Dstny, toujours en recherche d’un nouveau manager général après le départ chahuté de John Lelangue.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous