RTBFPasser au contenu
Rechercher

Louis Bertignac livre sa "Jolie petite histoire" dans une autobiographie

Louis Bertignac se raconte dans un livre drôle et émouvant, "Jolie petite histoire".

Louis Bertignac se raconte dans un livre drôle et émouvant, entre l’aventure Téléphone, groupe phare du rock français, et autres moments "dingues", comme son anniversaire avec Jimmy Page (Led Zeppelin) ou un coup de pouce donné à Ron Wood (Rolling Stones).

Retour avec le guitariste sur quelques passages marquants de "Jolie petite histoire", référence au morceau "Cendrillon" de Téléphone, sorti cette semaine (Le Cherche midi).

"Compo" pour Higelin

Avant le décollage de Téléphone, Bertignac joue pour Jacques Higelin, dynamiteur de la chanson française, en tournée. Un jour, ce dernier lui demande s’il a "une musique prête".

"Je n’ai jamais fait de compo, je le baratine : 'J’en ai plein' et j’improvise", se souvient pour l’AFP le guitariste de 68 ans.

Higelin revient une heure après avec le texte de "Un œil sur la bagarre". "C’est l’histoire d’un concert 15 jours avant, dans un hangar à la campagne, avec une baston et un mec avait sorti un révolver (rires)".

"Dope" avec Kalfon

Dans le groupe d’Higelin, il y a Jean-Pierre Kalfon, comédien à la filmographie XXL en France mais aussi guitariste.

Lors d’une virée, Kalfon dit à Bertignac qu’il va faire des courses.

C’est de la dope, un joint de shit pour se détendre à l’hôtel, un joint d’herbe pour commencer à jouer de la guitare, de l’héro pour s’endormir et, le lendemain, comme on se fait virer à cause du bruit, une ligne de coke pour faire les valises.

Nulle apologie de la drogue dans le livre. Bertignac insiste : le jour où il arrête l’héroïne est un tournant salutaire.

"Conseiller guitaristique" pour Ron Wood

Un jour, Téléphone occupe un studio voisin de celui des Rolling Stones en France. Bertignac se rapproche de la bande à Mick Jagger.

"Ron Wood vient me voir, il a un petit solo à faire, il est crispé : 'T’as une ligne ?' " (ils sniffent l’héroïne pour ne pas se l’injecter, décrit le livre).

Je suis à ses côtés, il recommence son solo, panique, Mick en cabine dit : "Keith le fera si tu n’y arrives pas". J’ose lui indiquer comment commencer.

Le début plaît à Jagger. "Ron me dit : 'On fait quoi après ?'. J’étais devenu son conseiller guitaristique ce jour-là (rires)". Le morceau, c’est "When the whip comes down".

"Pas un mot avec Jimmy Page, on jouait"

Alors que Téléphone enregistre en Angleterre, le producteur Glyn Johns, figure du métier, ouvre son carnet d’adresses pour les 30 ans de Bertignac.

"Il avait bossé avec tous ces gens, qui arrivent à la soirée, Eric Clapton, Charlie Watts, Ringo Starr avec Barbara Bach — une James Bond Girl ! — Jimmy Page, Cat Stevens, Jeff Beck, c’était dingue."

Bertignac fait un bœuf avec Page. "On ne s’est pas dit un mot avec Jimmy, on jouait, comme la première fois où j’ai rencontré Jean-Louis (Aubert)". "Au bout de deux heures, on sort tous les deux se promener, on parle de plein de trucs, je ne te raconte pas comment j’étais fier".

"Dire au revoir" aux fans avec les Insus

Revient dans le livre le regret d’avoir laissé tomber les fans de Téléphone en se séparant (1986).

"On s’est un peu engueulés, je ne voulais pas aller en studio, je voulais travailler sur mon album, on s’est dit au revoir mais on n’a pas dit au revoir aux fans, ils ont découvert ça aux infos".

La tournée des Insus (lancée en 2015), trois membres sur quatre de Téléphone, sans la bassiste fâchée avec Aubert, fut l’occasion de cet au revoir.

Y aura-t-il une suite ? "Je ne sais pas, on ne savait pas trois mois avant qu’on ferait ça".

Et une réconciliation des quatre, avec Corine Marienneau ? "Les relations entre Corine et Jean-Louis, on pouvait éventuellement gérer, mais depuis le livre de Corine, Richard (Kolinka, batteur) m’a dit : "Cette fille, je ne jouerai plus jamais avec elle". Ça paraît difficile…"

Bertignac, lui, peaufine un album solo.

Louis Bertignac "Et Ma Guitare..."

Session Classic 21

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Lorsque le groupe Téléphone a donné son dernier concert…

The Last Time

Articles recommandés pour vous