Culture Club

Louis de Funès avare à l’écran comme dans la vie : il a caché un trésor

© MARCEL DOLE

Un premier rôle de 43 secondes

Loading...

Avant de devenir comédien, il a exercé de nombreux métiers : comptable, décorateur, fourreur et il a même été pianiste. Il avait un véritable don, même s’il ne savait pas lire la musique. Louis de Funès a eu de nombreux premiers rôles ! Mais saviez-vous que sa toute première apparition au cinéma dans La tentation de Barbizon réalisé par Jean Stelli, a duré exactement 43 secondes chrono en main. Il joue le rôle d’un portier dans un cabaret nommé Paradis. Eh oui, l’un des acteurs français les plus connus au monde a débuté par faire de la figuration. Il a d’ailleurs commencé assez tard sa carrière de comédien, car c’est à l’âge de 28 ans qu’il s’inscrit au cours Simon et qu’il réussit son concours grâce à son interprétation d’une scène des Fourberies de Scapin, de Molière. Il a ensuite fait de nombreuses figurations. Il lui arrivait de marcher sur les Champs-Elysées afin de rencontrer un producteur ou un réalisateur pour obtenir des rôles. Mais ce n’est qu’à 42 ans, qu’il obtient, enfin, la reconnaissance de ses paires et le succès avec La Traversée de Paris de Claude Autant-Lara. Louis de Funès nous donne une bonne leçon, peu importe l’âge ou le nombre de secondes d’apparition à l’écran, il faut toujours croire en ses rêves et se donner l’opportunité de les réaliser.

Avare au cinéma et dans la vie

Loading...

On se souvient tous de cette scène mémorable dans La Folie des grandeurs, où Louis de Funès se réveille au bruit de son or et au son de cette réplique culte : " C’est l’or, il est l’or, l’or de se réveiller, Monseignor. " Ou encore sa version au cinéma d’Harpagon dans l’Avare de Molière. Ces rôles ne sont pas nés du hasard, en effet Louis de Funès a connu une célébrité tardive et des années de galère durant lesquelles, il n’avait tout simplement pas beaucoup d’argent. Il a aussi été traumatisé durant son enfance, car son père a été ruiné en commercialisant des émeraudes de synthèse. Pour échapper à la ruine, il simule son suicide et s’enfuit vers le Venezuela. Louis de Funès a donc peur de cette pauvreté qu’il a connu. Il va ainsi faire attention à ses sous. On dit de lui, qu’il ne paye jamais ses taxis. Et là tout le monde est choqué, mais enfin ! C’est vrai, d’une certaine manière, mais c’est plus subtil. Il ne payait jamais ses taxis en espèces, mais en chèque ! Il les signait avec une belle écriture, les chauffeurs préféraient garder l’autographe, plutôt que l’encaisser.

En mai 68, les manifestations et les grèves s’intensifient en France et lors du tournage du Gendarme se marie, les techniciens du film entament à leur tour une grève. Louis de Funès inquiet par la protestation générale demande au réalisateur du film, Jean Girault, d’aller déterrer un coffre contenant de l’argent et des lingots d’or dans son château de Clermont. Il lui fait un plan détaillé de son jardin et lui explique où se trouve son trésor. Malheureusement, il ne le retrouvera jamais…

Loading...

Cascades et yeux bleus

Il n’aimait pas faire appel à une doublure pour faire ses cascades. Lors du tournage de Fantômas, il l’a regretté. En effet, dans l’une des scènes, il est suspendu à une grue au-dessus de Paris. Même s’il se trouve qu’a un mètre du sol, les longues minutes où il est resté pendu par les bras lui infligeront des douleurs nerveuses. Le lendemain, l’acteur ne pourra plus relever ses bras et gardera des séquelles pendant de nombreuses années. Une autre de ses lubies lors des tournages est l’éclairage pour mettre en valeur ses yeux bleus. Il souhaitait intensifier le bleu de ses yeux grâce à un jeu de lumière.

Sur le même sujet

Dent en or, Elizabeth I, 25e anniversaire, que deviennent les Spice Girls ?

Culture Club

Après Harry Potter, les autres livres de J.K. Rowling

Culture Club

Articles recommandés pour vous