RTBFPasser au contenu
Rechercher

Régions Brabant wallon

Louvain-la-Neuve : de l’eau dans son verre pour éviter les déboires en soirée

Un vendredi festif à Louvain-la-Neuve, Place des Sciences

"H2O, pour que la soirée se termine bien"! C’est le slogan officiel du dispositif de la Ville d’Ottignies Louvain-la-Neuve pour réduire les risques et les nuisances liés aux rassemblements festifs de jeunes sur le campus. Après le succès de l’opération, l’année dernière, la Ville remet le couvert. Pendant les jours blancs (jours entre la fin des examens et le début des vacances), des stewards sillonneront les différents sites festifs de Louvain-la-Neuve pour porter un triple message : boire de l’eau, réduire les nuisances et prendre soin les uns des autres.

Soirées sans excès

Depuis quelques années, Louvain-la-Neuve est devenue "the place to be" pour les soirées festives du vendredi. L’esprit bon enfant y domine largement. Mais au grand dam des riverains et de certains jeunes, des débordements ont aussi été constatés. Nuisances sonores, déchets, comas éthyliques, bagarres, faits de harcèlement, vandalisme,… Les dérapages sont loin d’être systématiques, mais plusieurs faits ont été constatés. La police a dû intervenir. Des riverains ont protesté, notamment à cause de nuisances près du Lac, puis dans le Parc de la Source, entre L’esplanade et le Musée Hergé.

Pour rappel, la bourgmestre Julie Chantry avait dû prendre un arrêté de police afin de lutter contre les débordements. Avec apparemment les résultats escomptés. Le Parc de la Source est redevenu calme. Les soirées festives se sont déplacées vers la Place des Sciences, plus distante des habitations, et un important travail de prévention (complété par une présence policière discrète) a permis d’éviter les problèmes de fin de soirées.

"Plusieurs interpellations ont eu lieu par rapport aux petits groupes venus de l’extérieur et suspectés d’être à l’origine de certaines bagarres", explique la bourgmestre. "En marge de l’opération H2O, et après minuit aussi, nous veillons à assurer une présence policière, discrète mais prête à intervenir, renforts à l’appui. Reste que notre volonté est de jouer surtout la carte du dialogue et de la prévention. Nous travaillons avec plusieurs partenaires. Et le dispositif prévu devrait faire en sorte que les soirées, celles des vendredis et celles des jours blancs, restent festives".

De l’eau dans son gobelet

Avec le retour des soirées plus douces et des jours blancs, la tentation de consommer (beaucoup) trop d’alcool est réelle. "En plus de la semaine de fin d’examens, dans quelques jours, nos 11 stewards sont aussi présents dans l’espace public de 16 heures à 24 heures les vendredis soir jusqu’au mois de septembre inclus, sauf en juillet et en août", explique Steve Evrard, responsable du service de Cohésion et Prévention Sociales, à la Ville d’Ottignies Louvain-la-Neuve. "Ces jeunes stewards ont une démarche active. Ils proposent régulièrement de l’eau aux fêtards. Comme l’an dernier, ils sont munis de sacs à dos contenant un réservoir d’eau plate. Ils distribuent aussi des gobelets recyclables. Mais ils sensibilisent aussi les jeunes à l’importance d’éviter les excès de consommation d’alcool. L’autre objectif, c’est de les inciter à éviter les nuisances sonores, à respecter le voisinage, à emporter ses déchets (ou à les jeter dans des poubelles). Les cendriers de poche que nous offrons connaissent aussi un vrai succès. Enfin, nous veillons à ce que les jeunes s’organisent pour raccompagner leurs ami(e) s en toute sécurité, en fin de soirée".

Eviter la déshydratation

Alterner le petit verre de bière avec un grand verre d’eau, c’est également très important sur un plan physiologique. "Il faut savoir que l’alcool déshydrate fortement le corps, y compris la bière", insiste Martin de Duve, directeur d’Univers Santé. "La bière, c’est 95% d’eau, mais vous allez en éliminer 100 à 115% ! Donc, vous allez vous déshydrater très rapidement. 3% de déshydratation, c’est 20% de capacité en moins ! Bref, en remettant de l’eau dans le circuit, on ressent toujours les effets de l’alcool, mais on en réduit les risques. Si je prends comme exemple les 24 heures vélo, depuis qu’on a mis en place la distribution active d’eau, on a divisé par deux les interventions de la Croix-Rouge". Par ailleurs, ce message positif devrait aussi modifier la représentation sociale que l’on a de la consommation d’alcool. "Boire de l’eau en soirée devient tendance. "Nous constatons aussi qu’en convainquant une seule personne d’un groupe de fêtards, l’effet "verre d’eau" se répand progressivement dans le reste du groupe", commente le steward Ismaël sur base de l’expérience vécue l’an dernier.

Partenaires actifs

Pour optimaliser l’impact de cette opération, la Ville s’est associée à une série de partenaires. L’UCLouvain, forte de son expérience "Guindaille 2.0", a bien compris l’importance de la prévention. "Bientôt, une partie de nos étudiants vont aussi commencer à fêter la fin des examens", commente Philippe Hiligsmann, vice-recteur aux Affaires étudiantes. "Il faut à la fois sensibiliser les jeunes du secondaire car ils deviendront nos futurs étudiants; Et nos étudiants qui voudront bientôt faire la fête, surtout après la longue crise sanitaire". Et le vice-recteur de rappeler aussi le rôle capital des parents pour sensibiliser les jeunes.

D’autres partenaires complètent le dispositif. C’est le cas des deux éducateurs de l’AMO La Chaloupe, disponibles pour écouter, accompagner et soutenir les jeunes qui pourraient rencontrer des difficultés. "Parler, mais surtout savoir écouter, c’est souvent très efficace", affirme Adrien, assistant social. "Notre présence est assez bien perçue. Qui plus est, les jeunes peuvent aussi partager les messages de prévention entre eux. Ce qui est efficace".

L’association "Modus Vivendi", elle, sera présente les 17 et 21 juin pour échanger avec les personnes présentes autour de ses supports de prévention, dont des brochures d’information sir les drogues ou les préservatifs.

Enfin, en plus d'"Univers Santé" (présente du 20 au 24 juin), les professionnels des réseaux en santé mentale "Archipel" et "107" seront présents le vendredi 24 juin.

Concert et cinéma

Cerise sur le gâteau, le service Culture de la Ville proposera le vendredi 24 juin une soirée spéciale, place des Wallons. Au programme : le concert d’Alec Golard (gagnant de The Voice 2022) et la projection en plein air du film "The Hunger Games 1". L’addition de la soirée spéciale sera totalement gratuite !

Enfin, les différents partenaires se disent confiants mais vigilants à propos du phénomène des piqûres en soirée. "Nous avons mis en place un protocole avec les cliniciens de Saint-Luc", affirme Philippe Hiligsmann. "En cas de problème, les animateurs des fêtes estudiantines savent quoi faire et qui prévenir le plus rapidement possible. Car il faut être prudent, et par ailleurs, certaines substances deviennent rapidement indétectables. Ce protocole a été instauré il y a deux mois. Il sera réactivé en septembre".

 

Articles recommandés pour vous