RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Luka Elsner, "en colère", attend le mercato "avec impatience" : "Le constat est clair, il faut du changement dans le noyau"

Luka Elsner
23 déc. 2021 à 07:21Temps de lecture2 min
Par Cédric Lizin avec Erik Libois

Battu par Gand (3-1) et éliminé de la Coupe de Belgique, le Standard n'a désormais plus que le championnat pour tenter de sauver sa saison. Mais pour Luka Elsner, qui manque visiblement de solutions dans son noyau actuel, cela passera par l'arrivée de nouveaux joueurs en janvier, lors du mercato hivernal. C'était le message que l'entraîneur slovène tenait à faire passer après la nouvelle déroute des Rouches mercredi soir, et il n'a pas mâché ses mots...


►►► À lire aussi : La Gantoise élimine un Standard incapable de se révolter


"Je suis loin d’être dépité, je suis plutôt assez en colère de ne pas avoir des sursauts prolongés et des réactions qui correspondent à la situation dans laquelle on se trouve, a dévoilé Luka Elsner en conférence de presse après le match. Le constat est clair, il faudra passer par la modification de certains éléments dans le noyau, on sait qu’on n’a pas certaines possibilités dans l’effectif actuel. Il est difficile de se sortir d’un cycle négatif, mais ce n’est pas en regardant par terre et en baissant les bras qu’on modifiera ça. Notre seule ressource maintenant, c’est le championnat, et une victoire dimanche (contre Zulte Waregem, ndlr) couplée à un éventuel gain du match reporté (face au Beerschot, ndlr) pourrait un peu modifier notre position dans le classement. J’attends avec impatience la possibilité de travailler avec un groupe avec de nouvelles arrivées à partir du début du mois de janvier pour relancer quelque chose de complètement différent."

"Ce groupe, aujourd’hui, n’a pas montré qu’il avait les ressources pour assurer n’importe quel objectif, et cela doit être modifié, a repris le successeur de Mbaye Leye à la tête des Liégeois. Qu’on se batte pour le maintien, le Top 8 ou pour être champion, le caractère doit s’exprimer tout le temps. Il peut y avoir des différences au niveau de la qualité footballistique, mais le caractère et la mentalité, ça ne se fait pas en fonction de la situation dans laquelle on se situe. Notre caractère et notre mentalité sont insuffisants aujourd’hui, peu importe notre objectif ou notre place au classement. On est dans une situation très sombre, c’est la réalité, mais il reste beaucoup de points en jeu. Et avec les modifications qui peuvent arriver en janvier, on souhaite les ramener."

Le discours de Luka Elsner, en poste depuis deux mois et demi, passe-t-il encore auprès des joueurs ? "C’est certainement une analyse à mener, nous n’arrivons pas tous les trois jours à modifier quelque chose en profondeur et à avoir un sursaut d’orgueil. Ma manière de communiquer évolue, elle n’est pas tout le temps la même, et je cherche tout le temps la manière de m’exprimer, de les toucher pour essayer de leur donner de l’optimisme, une attitude positive. Mais pour ça, il nous faut de la rigueur, et on en manque cruellement sur les phases clés des matches pour pouvoir prétendre à quoi que ce soit. On encaisse tout le temps le même style de buts, et là, mon message ne passe pas, on est d’accord. Je trouverai le moyen de le modifier pour qu’il passe : soit en communiquant différemment, soit en changeant ceux qui l'écoutent."

Sur le même sujet

Coupe de Belgique : La Gantoise-Club de Bruges et Eupen-Anderlecht au programme des demi-finales

Coupe de Belgique

Mission accomplie pour le Club de Bruges qui bat OHL et se qualifie pour les ½ finale de la Coupe de Belgique

Coupe de Belgique

Articles recommandés pour vous