OPFP

L’Ukraine est-elle en train de gagner la guerre ?

Un char russe en feu dans un champ en périphérie d’Izioum.

© AFP or licensors

17 sept. 2022 à 09:38Temps de lecture2 min
Par Aurélie Didier et Julien Roba

Ce qu’on a observé ces derniers jours, c’est un véritable tour de force de l’armée ukrainienne, du jamais vu depuis le début de l’invasion russe en février. En quatre jours, les Ukrainiens ont repris ce que l’armée russe avait pris en quatre mois. Mercredi, le président Volodymyr Zelenski s’est même rendu sur place, à Izioum, et il a promis aux Ukrainiens la victoire, ni plus ni moins…

Le président ukrainien Volodymyr Zelenski en visite à Izioum, ville reprise par les troupes ukrainiennes.
Le président ukrainien Volodymyr Zelenski en visite à Izioum, ville reprise par les troupes ukrainiennes. © AFP or licensors

Comment l’armée ukrainienne en est-elle arrivée là ?

Les Ukrainiens ont lancé une contre-offensive dans le Sud en attirant les troupes russes. Ils ont bombardé les ponts et les voies de sorties : les Russes se sont donc retrouvés bloqués là-bas. Conséquences : le Nord-Est a été déforcé et l’armée ukrainienne en a profité pour lancer une contre-offensive pour reprendre ces kilomètres carrés de territoires. Donc oui, c’est une victoire rapide, localisée et dans un contexte très spécifique. Mais il faut être prudent et ne pas affirmer que l’Ukraine va gagner la guerre…

Alors peut-on dire que la Russie est en train de perdre la guerre ?

La Russie comptait 135.000 effectifs dans son armée au début de la guerre. Combien en a-t-elle perdu ? On ne sait pas. Par contre, on sait qu’il est difficile pour Vladimir Poutine de renouveler les troupes. Il n’a pas déclaré la mobilisation générale et il ne veut pas le faire pour l’instant – ce serait trop dangereux socialement alors que la propagande russe parle toujours d’une opération militaire en Ukraine. C’est d’autant plus difficile pour le président de déclarer la mobilisation générale alors que l’armée russe vient d’essuyer un sérieux revers avec justement ces récentes défaites.

Qu’est-ce que ça signifie pour l’armée russe en Ukraine ?

L’armée russe doit tant bien que mal recomposer les unités sur le terrain. La situation est tellement compliquée que même la milice privée russe Wagner va jusqu’à recruter dans les prisons en Russie… Face à ces difficultés, les critiques sont de plus en plus ouvertes en Russie, il y a de plus en plus d’inquiétudes. Certains experts ou analystes russes critiquent le Kremlin qui n’en ferait pas assez pour envahir l’Ukraine et qui prendrait des mauvaises décisions stratégiques. Des critiques toujours marginales en Russie.

Après 200 jours de guerre, quel est l’état des troupes ukrainiennes ?

Au début de la guerre, l’armée ukrainienne semblait moins aguerrie que l’armée russe. Mais elle reçoit aujourd'hui de l’aide militaire venue en partie des continents européen et américains. En plus de cela, le président ukrainien a déclaré la mobilisation générale – contrairement à la Russie. Donc le front ukrainien est régulièrement renouvelé.

Mais alors quelle armée prendra le dessus ?

Aujourd’hui, impossible de le dire. Le président ukrainien Volodymyr Zelenski l’affirme : "Le conflit sera terminé quand tous les territoires pris par les Russes seront restitués à son pays, en ce compris la Crimée". Les Russes eux, ne semblent pas vouloir lâcher quoique ce soit. L’armée russe affirme même qu’elle mène des frappes massives contre les forces ukrainiennes en ce moment.

Aux portes de l’hiver, ça peut changer la donne ?

Oui, l’hiver approche et est souvent rude en Ukraine. Cela risque de figer les combats, de rendre les approvisionnements difficiles. L’hiver qui risque aussi de toucher durement la population qui est déjà affectée par la guerre et ses conséquences.

 

Retrouvez chaque vendredi de 17h à 19h Sébastien Pierret et Patrick Weber dans "On n’a pas fini d’en parler" sur VivaCité.

On n'a pas fini d'en parler - Saison 3 - Emission 4

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous