Politique

L’Ukraine largement au menu de l’agenda politique belge ce mardi

Le Roi est arrivé à l'état-major de la Défense à Evere.

© RTBF - T.D. Quach

01 mars 2022 à 08:29 - mise à jour 01 mars 2022 à 16:29Temps de lecture2 min
Par Jean-François Noulet, avec Belga

Le conflit en Ukraine a alimenté une grande partie de l’agenda politique belge ce mardi. Au menu, conseil des ministres restreint, visite du Roi au quartier général de la Défense et visite à la caserne de Marche-en-Famenne d’où partiront les militaires belges envoyés dans le cadre de l’OTAN en Roumanie.

Un kern pour commencer la journée

Le Premier ministre avait convoqué un kern, un conseil des ministres restreint, ce mardi matin, à 8 heures. L’objectif était de faire le point sur le conflit russo-ukrainien. Quelle est la situation militaire actuelle ? Qu’en est-il des sanctions ? Que faut-il envisager ?

L’amiral Michel Hofman, Chef de la Défense, et le vice-amiral Wim Robberecht, Chef du service de renseignement militaire, le SGRS, ont aussi été conviés à la discussion en vue de détailler le volet militaire.

La semaine dernière, Alexander De Croo a annoncé que la Belgique livrerait 5000 fusils automatiques, 3800 tonnes de carburant et 200 armes antichars à l’Ukraine. Par ailleurs, notre pays enverra également 300 soldats en Roumanie dans le cadre d’une mission de protection et de dissuasion sur le territoire de l’OTAN. Suite à l’invasion russe en Ukraine, ces 300 militaires seront déployés dans les prochains jours en Roumanie, sous le commandement d’un bataillon français. Ils effectueront une mission de protection et de dissuasion dans le cadre de la vigilance accrue de l’OTAN. Ce déploiement fait suite à l’activation par le commandement général des opérations militaires de l’OTAN de la Force de réaction de l’OTAN, pour la première fois de l’histoire.

De plus, les quatre F-16 belges actuellement actifs dans les pays baltes, où ils assurent des missions de contrôle de l’espace aérien, se verront attribuer un champ d’action plus large.

Entre-temps, le premier convoi de matériel de protection militaire est arrivé en Ukraine, a confirmé Cédric Maes, porte-parole de la ministre Dedonder. Les armes promises, ainsi que les 300 soldats, partiront bientôt, a précisé le porte-parole.

A 13 heures, le Premier ministre a tenu une conférence de presse pour faire le point sur la situation et les implications pour la Belgique.

L’amiral Michel Hofman, Chef de la Défense, et le vice-amiral Wim Robberecht, Chef du service de renseignement militaire, le SGRS, ont été conviés au kern ce mardi matin.
L’amiral Michel Hofman, Chef de la Défense, et le vice-amiral Wim Robberecht, Chef du service de renseignement militaire, le SGRS, ont été conviés au kern ce mardi matin. © Tous droits réservés

Le Roi au quartier général de la Défense

Dans la foulée, ce mardi à 10h30, le Roi s'est rendu à l’état-major de la Défense à Evere.  Il devait y être briefé sur la situation en Ukraine, en présence du Premier ministre Alexander De Croo et des ministres Ludivine Dedonder (Défense) et Sophie Wilmès (Affaires étrangères).

 

Derniers préparatifs au 1/3 Bataillon de lanciers en partance pour la Roumanie

Cet après-midi, à 15 heures, la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, et le Chef de la Défense, l’amiral Michel Hofman, devaient se rendre au quartier militaire de Marche-en-Famenne afin de rencontrer les militaires du 1/3 Bataillon de Lanciers, une unité opérationnelle d’infanterie de la Brigade Motorisée, en partance pour la Roumanie, et se rendre compte des derniers préparatifs sur le terrain.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous