RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

L’université de Cambridge appelle à l’aide : deux carnets de notes de Darwin ont disparu

L’université de Cambridge déplore la perte d’un des joyaux de son patrimoine
24 nov. 2020 à 13:29Temps de lecture1 min
Par Margaux Guyot

L’information fait la une du site web de la prestigieuse université anglaise de Cambridge : deux cahiers de notes de Charles Darwin ont disparu de sa bibliothèque. Un des deux carnets contient l’esquisse de l’arbre de la vie, devenu le symbole de la théorie darwinienne de l’évolution.

L’arbre de la vie, tel qu’il a été imaginé par Charles Darwin vers 1837.
L’arbre de la vie, tel qu’il a été imaginé par Charles Darwin vers 1837. AFP

La dernière trace de ces deux carnets remonte à septembre 2000. À cette époque, les manuscrits sont sortis de la salle où sont gardés les ouvrages les plus précieux de la bibliothèque pour être photographiés.

Leur disparition est d’abord remarquée en janvier 2001, lors d’un contrôle de routine. Le personnel de la bibliothèque suppose à ce moment-là que les carnets ont été replacés au mauvais endroit dans la bibliothèque. Celle-ci abrite environ 10 millions de livres, cartes, manuscrits et autres objets, y retrouver un manuscrit mal rangé en particulier est une tâche titanesque.

"A la suite d’une recherche exhaustive, la plus importante de l’histoire de la bibliothèque, les conservateurs ont conclu que les carnets de notes ont probablement été volés", explique l’université sur son site internet. La police de Cambridgeshire ainsi qu’Interpol ont été avertis de cette perte. La valeur de ces manuscrits est inestimable.

La bibliothèque lance aujourd’hui un appel : "Quelqu’un, quelque part, pourrait avoir des informations ou des idées qui peuvent nous aider à remettre ces cahiers à leur place au cœur du patrimoine culturel et scientifique du Royaume-Uni". Les cahiers, datant de 1837, étaient stockés dans deux petites boîtes bleues de la taille d’un livre de poche. Une adresse e-mail a été mise en place pour signaler toute information sur ces carnets : manuscriptappeal@lib.cam.ac.uk

De son côté, Cambridge va continuer les fouilles au sein de ses bâtiments, mais une recherche complète prendra cinq années supplémentaires à aboutir.

Articles recommandés pour vous