RTBFPasser au contenu
Rechercher

Alors on change !

L’utilisation des sols nuit grandement à la biodiversité : le point en chiffres

L'utilisation des sols et son impact sur la biodiversité

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’utilisation des sols est le plus grand ennemi de la biodiversité. Modifiez un espace naturel, et vous verrez littéralement les espèces sauvages se dépeupler.

En vert sur la carte ci-dessous, c’est ce qu’il nous reste de forêts et de zones semi-naturelles. Et 30%, c’est la part des espèces rares, menacées ou que nous avons déjà perdues sur notre territoire. En cause : l’agriculture, la sylviculture ou encore l’urbanisation. Mais prenons du recul, car le problème est global…

WWF, Living Planet Rapport Belgium

Aujourd’hui, 3/4 de la surface de la Terre est dite “considérablement altérée”, les zones humides ont perdu plus de 85% de leur superficie et 46% des arbres ont disparu depuis l’arrivée de l’homme. Résultat : la biomasse d’insectes se réduirait de 2,5% par an, tandis que la taille des populations de vertébrés aurait diminué de 60% depuis 1970.

C’est pourquoi nous devons aujourd’hui restaurer les écosystèmes dégradés, tout en préservant les écosystèmes peu utilisés. Pour cela, des scientifiques proposent de créer un “filet de sécurité mondial”, en protégeant 50% des terres et des mers du globe. Car oui, inverser cette vertigineuse extinction du monde vivant est encore possible.

Alors, On Change ?

Alors on change

Camille Étienne

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

La justice climatique : priorité face au réchauffement global

Alors on change !

L’adaptation : le grand chantier face au réchauffement climatique

Alors on change !

Articles recommandés pour vous