C'est vous qui le dites

Lyly de Saint-Gilles : "À force de tacler la police, elle ne voudra plus intervenir!"

Lyly Bruxelles : "à force la police n'interviendra plus"

© © Tous droits réservés

24 août 2020 à 11:49 - mise à jour 24 août 2020 à 11:49Temps de lecture3 min
Par C'est vous qui le dites.

Depuis quelques jours, l’affaire Jozef Chovanec, le passager mort après son arrestation à l’aéroport de Charleroi, refait surface. Depuis lors, la police essuie de nombreuses critiques, des membres de la direction font un pas de côté et une enquête a été ouverte. Les faits remontent à 2018, ce passager est totalement confus lorsqu’il est arrêté et mis en cellule où il se cogne la tête contre les murs, forçant la police à le maîtriser. Sur les images de vidéosurveillance, on voit également une policière effectuer le salut nazi.

Est-ce que tout est critiquable dans cette intervention ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Voici quelques moments forts de l'émission…

Lyly Bruxelles : "à force la police n'interviendra plus"
Lyly Bruxelles : "à force la police n'interviendra plus" © Tous droits réservés

"Il ne faut pas mettre tous les policiers dans le même panier!"

Lyly, une auditrice de Bruxelles, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Dans cette intervention, tout est critiquable... Mais, il ne faut pas mettre tous les policiers dans le même panier, il y a aussi de très bons policiers ! Je me suis faite agresser il n'y a pas si longtemps que ça et j'étais contente que les policiers soient là pour me défendre. Mais on dirait que c'est à la mode en ce moment, on tacle les policiers partout dans le monde ! Alors que ce sont des gens tout à fait normaux qui ont une famille, une femme, des enfants, ils choisissent ce métier par vocation. Et je regrette mais si vous n'avez rien à vous reprocher, pas besoin d'avoir peur de la police !"

La police ne veut plus intervenir puisqu'elle n'est plus respectée!

Lyly poursuit et conclut : "Avant, les gens aimaient devenir policiers mais maintenant plus personne ne veut le devenir. À Saint-Gilles, on pleure pour voir un policier ! La police ne veut plus intervenir puisqu'elle n'est plus respectée. C'est facile de casser du sucre sur le dos de la police mais ce n'est pas les marchands de patates que vous appellerez en cas de danger ou d'agression!"

Lyly Bruxelles : "à force la police n'interviendra plus"
Lyly Bruxelles : "à force la police n'interviendra plus" © Tous droits réservés

"Je suis horrifié par ces images"

Direction Pironchamps à présent, où Frédéric n'est pas du même avis que Lyly : "Honnêtement, je suis horrifié par ces images et je suis sûr que je ne suis pas le seul ! Voir cet homme être maltraité de la sorte par les forces de l'ordre... C'est facile de faire les gentils devant les caméras mais derrière de montrer son vrai visage ! Ils ne savaient pas qu'ils étaient filmés et ça leur retombe dessus, c'est bien fait pour eux ! Moi-même, j'ai été victime de violences policières, je suis allé demander de l'aide et c'est moi qui ai été violenté ! La loi ne fait rien contre les violences policières. J'ai été gratuitement violenté, je peux le prouver mais la police fait ce qu'elle veut parce que la justice ne croit que la police et qu'elle est trop laxiste. Il y a des policiers qui sont incontrôlables... Certes, il y a des gens bien à la police mais ils se font rares !"

Lyly Bruxelles : "à force la police n'interviendra plus"
Lyly Bruxelles : "à force la police n'interviendra plus" © Tous droits réservés

"Je suis très choquée par tant de violence..."

Enfin, du côté de CourcellesDominique conclut : "Tout est critiquable dans cette vidéo! J'entends bien que certains demandent de respecter le travail de la police et je suis tout à fait d'accord avec ça ! Mais, dans les vidéos, on voit bien que ce monsieur n'est pas dans son état normal ; il se tape la tête contre le mur et perd du sang et pourtant, les policiers ne l'aident pas mais s'agenouillent dessus ! Une policière fait même le salut nazi, ça ne peut pas arriver ce genre de chose! Je pense qu'il y a d'autres façons de maîtriser quelqu'un, ils doivent avoir des cours de maîtrise il me semble, ils doivent s'y prendre autrement. Je suis très choquée par la violence de ces images, la violence des policiers envers ce monsieur mais également par le geste nazi, c'est inexcusable..."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et la Une pour trois nouveaux débats.

Articles recommandés pour vous