Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

Macron, en danger d'arrogance ?

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

Plus que deux soirs dormir et on saura enfin qui sera le futur locataire à l'Elysée.

A priori, les jeux sont faits si l'on en croit les sondages : Emmanuel Macron devrait l'emporter. Mais comme il y a eu le Brexit et l'arrivée inattendue de Donald Trump à la Maison-Blanche, chacun se dit : et si les sondages se trompaient ? Et si les Français votaient non pas pour Marine Le Pen mais surtout contre Macron comme ils l'ont fait pour Sarkozy et Hollande. Bref, un vote blanc ou de rejet plutôt que d'adhésion ? L'inquiétude est d'autant plus grande que je ne sais pas si vous l'avez aussi remarqué, mais la seule chose qui est resté de ce débat si l'on en croit les médias et les réseaux sociaux : c'est l'arrogance d'Emmanuel Macron face à Marine Le Pen. De par son attitude, il a donné l'impression qu'il s'ennuyait tout au long de ce débat-fleuve. Et c'est vrai que Marine Le Pen ne maîtrise pas ses dossiers sociaux et économiques comme c'est le cas de son adversaire. Ce qui a été résumé par quelqu'un sur Twitter en disant que c'était le débat de la suffisance contre l'insuffisance !

L'intellectuel Jacques Attali a compris le danger et a d'ailleurs rédigé une tribune pour mettre en garde contre ce danger très français de confondre arrogance et compétence. Surtout si celui qui est compétent ne le cache pas. Mais ça, comme le dit Jacques Attali, c'est un défaut de certaines franges de la population de faire l'apologie de la médiocrité et de non glorifier le succès...

Sur le même sujet

Vent de panique sur les cryptomonnaies

Chronique Économique

L’inflation, la mouche et les prix dans l’ascenseur

Chronique Économique

Articles recommandés pour vous