Main Stage : L'Olympia à Paris

on stage

© © Tous droits réservés

16 août 2021 à 15:45Temps de lecture2 min
Par Jean-Philippe Lejeune

Bien que sa capacité soit à peine de 2000 places l’Olympia de Paris a accueilli les plus grands artistes français et internationaux. Inauguré en 1893, c’est le plus vieux music-hall encore en activité aujourd’hui. Durant les 30 premières années des numéros de danses, d’acrobatie, des revues de music-hall puis peu à peu des tours de chants occupaient la scène. En 1929, les spectateurs désertent la salle et celle-ci devient un cinéma jusqu’en 1954 où après quelques transformations, Bruno Coquatrix, tout nouveau directeur, rend la salle à la chanson et en fait un lieu incontournable : Brassens, Brel (qui y fera ses adieux), Barbara, Piaf et bien d’autres feront la renommée de cette salle parisienne.

Le 17 juillet 1963, Brian Epstein et Bruno Coquatrix font affaire : les Beatles se produiront à l’Olympia du 16 janvier au 4 février 1964 en matinée et en soirée pour un cachet global de 3000 livres sterling, ce qui fait un peu plus de 45.000 euros aujourd’hui pour 41 prestations, tout de même.

The Beatles at the Olympia in Paris 16 January -- 4 February 1964

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les Fab Four ne sont pas encore trop connus en France, alors le directeur du music-hall proposera des premières comme le tout jeune Pierre Vassiliu et de vraies vedettes de l’époque Sylvie Vartan et Trini Lopez dont les noms étaient également en lettres rouges sur le Fronton de la salle. Trois jours après ce marathon de concerts, les Beatles débarquaient à JFK Airport pour conquérir le public américain et dans la foulée le monde entier.

Jimi Hendrix est le premier artiste américain a se produire à l’Olympia, à l’invitation de Johnny Halliday rencontré un peu plus tôt dans un club à Londres. Il lui propose de roder son tout jeune groupe The Jimi Hendrix Expérience lors d’une tournée de 4 dates en France dont l’Olympia le 18 octobre 1966.

Johnny Hallyday & Jimi Hendrix - France 1966

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les Rolling Stones aussi s’y produiront moins d’un an après leurs collègues anglais. Black Sabbath y fera escale en septembre 1970 et 2 ans plus tard le musicien celtique Allan Stivell y enregistrera un live qui se vendra à plus d’1,5 millions exemplaires. Terminons cette chronique avec un immense artiste, dont le jeu de guitare et la voix d’ange ont marqué les esprits sur l’album ''Grace'' sorti en 1994. Un an plus tard Jeff Buckley investissait la scène de l’Olympia c’était les 5 et 6 juillet 1995, un moment capté et seulement sorti en 2001.

Lover, You Should've Come Over (Live at Olympia, Paris, France - July 1995)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Main Stage : Le Stade Ciudad de La Plata à Buenos Aires

Main Stage : Le Vieux Saint-Job

Articles recommandés pour vous