Journal du classique

Maître de musique de la reine ou du roi d’Angleterre, ce poste actuellement occupé par une compositrice

© Jane Barlow – WPA Pool / Getty Images

09 sept. 2022 à 14:06 - mise à jour 19 sept. 2022 à 08:41Temps de lecture2 min
Par Céline Dekock

Parmi les différents postes attachés à la Maison royale d’Angleterre, il en est un que l’on connaît un peu moins et qui touche la musique classique. Il s’agit de celui de Maître de musique de la reine, et dorénavant du roi. De quoi s’agit-il, qu’est-ce que cela implique ? On vous en dit plus ci-dessous.

Lorsqu’on évoque le titre de maître de musique ou encore celui de maître de chapelle, nous pensons instinctivement soit au film de Gérard Corbiau ou alors à l’un des plus célèbres maîtres de chapelle de l’histoire de la musique, Jean-Sébastien Bach. Mais savez-vous que cette fonction de maître de musique existe toujours en Angleterre et que ce poste est, pour la première fois de son histoire, occupé par une compositrice ?

Hérité de la tradition des ménestrels du roi, les "King’s Minstrels", le poste de "maître de musique de la reine d’Angleterre" (et dorénavant du roi d’Angleterre) fait de celui qui l’occupe le "compositeur officiel" de la maison royale anglaise. Il compose pour les grands événements (fêtes, mariages, décès…) et peut être le conseiller musical personnel de la reine. C’est au XVIIe siècle que l’on voit apparaître cette fonction de manière officielle. C’est le compositeur et luthiste anglais Nicholas Lanier qui obtient, pour la première fois, le titre de "Master of the King’s Musick", titre créé pour lui en 1626 par le roi Charles I d’Angleterre.

Les Maîtres de musique du roi ou de la reine d’Angleterre sont alors nommés à vie. L’un des compositeurs les plus célèbres à avoir reçu le titre de maître de musique du roi d’Angleterre, c’est bien entendu Edward Elgar. Il est nommé en 1924 et, s’il a déjà composé des musiques royales avant de recevoir ce titre, il composera notamment la cinquième marche Pomp and Circumstance March (1930), la Nursery Suite en 1931 et les dédicaces à "leurs Altesses Royales Princesse Elisabeth et Princesse Margaret", Princesse Elizabeth qui n’est autre que la future Reine Elizabeth II, qui s’est éteinte ce jeudi 8 septembre à l’âge de 96 ans.

Durant son long règne qui aura duré 70 ans, cinq maîtres de musique se sont succédé au service de la reine, Arnold Bax, Arthur Bliss et Malcolm Williamson, Peter Maxwell Davies et enfin Judith Weir. Si les trois premiers compositeurs ont porté le titre de maître de musique de la reine jusqu’à leur mort – la nomination étant à vie – Peter Maxwell Davies fut le premier maître de musique de la reine à être nommé pour une période de 10 ans. En 2014, il a donc cédé son titre à la compositrice Judith Weir, qui est donc devenue la première compositrice de l’histoire à accéder à ce poste. Si elle reste en exercice jusqu’en 2024, le titre de Judith Weir a changé depuis ce jeudi 8 septembre, devenant la maîtresse de musique du roi d’Angleterre.

Sur le même sujet

Funérailles de la reine Elizabeth II : ces deux nouvelles œuvres musicales commandées et composées pour la cérémonie

Journal du classique

Les reines mises à l’honneur dans la musique classique

L'odyssée

Articles recommandés pour vous