Regions Liège

Makro: les syndicats suspendent leurs actions

Makro: les syndicats suspendent leurs actions

© Google maps

18 sept. 2020 à 09:35Temps de lecture2 min
Par Belga News

Les syndicats de Makro exigent qu'un schéma de travail soit défini au plus vite pour les négociations, indiquent-ils vendredi dans un communiqué. "Afin de veiller à ce que cela se déroule de façon constructive, les syndicats se sont engagés à suspendre les actions pendant cette phase", précisent-ils.

La direction de Makro a annoncé il y a une dizaine de jours qu'elle ne prolongerait pas 100 à 200 contrats temporaires dans le courant de l'année prochaine et qu'elle envisageait toute une série de modifications dans ses six magasins (Deurne, Eke, Machelen, Leeuw-Saint-Pierre, Alleur et Lodelinsart). Il est notamment question de mettre en place des caisses où le client paiera lui-même et de simplifier la structure organisationnelle interne. Plusieurs mouvements de grève ont éclaté depuis l'annonce.

Un conseil d'entreprise extraordinaire s'est à nouveau tenu chez Makro jeudi, mais les syndicats et la direction ne sont pas parvenus à un accord.

Les représentants des travailleurs ne nient pas "la situation de l'entreprise", mais "exigent qu'un calendrier de négociation soit établi au plus vite". L'objectif pour eux est de pouvoir "accompagner les processus en cours", "prévoir un encadrement de la polyvalence", "discuter de modifications structurelles" et "revenir à un dialogue social respectueux".

Pour que cela se déroule de façon constructive, les syndicats ont décidé de suspendre les actions pour l'instant.

Après l'échec des négociations jeudi soir, la direction réagit en affirmant qu'elle "a toujours dit qu'elle respecterait toutes les CCT avant l'introduction des mesures et qu'elle reste ouverte à un dialogue social constructif, qui est primordial pour continuer à construire l'avenir de Makro".

"Nous avons répondu aux questions de nos partenaires sociaux et fait des propositions constructives", affirme le chief executive officer de Makro, Vincent Nolf. "Nous sommes allés beaucoup plus loin que ce que nous devrions faire légalement."

La direction regrette le rejet de ses propositions par les syndicats et précise qu'elle a proposé d'organiser une réunion de suivi du conseil d'entreprise extraordinaire de jeudi le 1er octobre, avec "des informations complémentaires sur ses projets", elle a aussi proposé "d'établir un cadre pour la polyvalence au sein des magasins et d'informer de manière précise les représentants du personnel dans un projet spécifique, qui vise à calculer les effectifs adéquats en fonction de l'afflux de clients".

La volonté de la direction de poursuivre le dialogue demeure, "mais pas sous la menace d'une grève". La suspension des actions par les représentants des travailleurs devrait donc permettre la poursuite de discussions constructives.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous