Belgique

Makro : les syndicats tentent d'en savoir plus auprès d'une direction peu bavarde

20 janv. 2022 à 15:52Temps de lecture1 min
Par Belga
Les syndicats étaient encore dans l'incertitude jeudi au sujet d'une éventuelle vente des magasins Makro et Metro en Belgique. Le quotidien De Tijd rapportait mercredi que la maison-mère allemande souhaitait se défaire de sa filiale belge, mais la direction dément cette information, selon les syndicats. Ceux-ci affirment cependant recevoir des messages allant dans le sens d'une vente.

"Selon la direction, il n'y a rien à signaler et il s'agit d'une 'fake news'. Mais nous apprenons 'via via' que Makro serait tout de même bien à l'étalage", explique une représentante de l'ACV Puls (CNE). La direction refuserait entre-temps de recevoir les syndicats, selon elle. Une demande de pouvoir tenir des conseils d'entreprise supplémentaires dans les enseignes a également été rejetée. "Rien ne bouge", commente la syndicaliste.

Des conseils d'entreprise classiques figuraient bien à l'agenda jeudi, mais, dans certains magasins, ceux-ci ont été interrompus par les représentants des travailleurs lorsque ces derniers ont appris qu'ils ne pouvaient pas informer le personnel. 

Les travailleurs sont inquiets. "Et comme rien n'est clair, toutes sortes de versions commencent à circuler", poursuit la déléguée du syndicat chrétien. Les 24 prochaines heures permettront de voir si le personnel est déterminé à passer à l'action. "Ça commence à gronder ici et là, mais on ignore ce que cela va donner", confie la syndicaliste.

Sur le même sujet

Commerce : non rentable depuis des années, Makro introduit une procédure de réorganisation judiciaire

Economie

Les magasins Metro et Makro sont à vendre en Belgique

Economie

Articles recommandés pour vous