Malgré le soleil et des trains en suffisance, la côte belge n'a pas été prise d'assaut ce dimanche

Côte : beau temps de retour, affluence des grands jours ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

30 mai 2021 à 14:37 - mise à jour 30 mai 2021 à 16:20Temps de lecture2 min
Par M.F. avec S.G.

Si le soleil est bien présent depuis la fin de semaine et n’a pas quitté le ciel ce week-end, cela n’a visiblement pas donné trop envie aux Belges de profiter de la côte dans nos frontières. Ce matin, par endroits, les plages étaient quasiment désertes avec seuls quelques touristes venus profiter du sable bien de chez nous. Si certains ont fait le déplacement, ce n'était pas l'affluence des grands jours comme cela a pu être le cas par le passé. 

Davantage de trains programmés

En cause ? D’abord les images de cohues de la fin mai où l’on avait vu des milliers de touristes d’un jour s’empaqueter sur les quais des gares du pays afin de décrocher une place dans un train direction la plage. Si cette situation, qui avait forcé les autorités locales à appeler les Belges à ne pas se rendre sur leur territoire, ne s’est pas reproduite après le mois de mars, ces grands rassemblements sont sans doute restés dans la tête de beaucoup de citoyens.

Mais pour prévoir le coup, la SNCB avait assuré avoir prévu son offre maximale de trains vers la côte ce vendredi 28 mai. Inutile de préciser qu’ils n’ont donc pas dû être pris d’assaut cette fois-ci. L'occupation des navettes, tous trains confondus n'a été que entre 35 et 60%, bien loin d'une pénurie de place dans les trains, donc. Du côté de l'entreprise belge de transport ferroviaire, on parle d'un dimanche "très fluide" sur les rails.

Autre facteur qui pourrait expliquer ces plages qui n'étaient pas noires de monde : la température. Si chaleur et farniente se sont emparés de la majeure partie du pays, les plages du nord de la Belgique ne jouissent pas du même climat. Ce dimanche, le mercure affiche 6 °C de moins que les températures moyennes ailleurs dans le pays. Les quelques touristes qui profitent pour laisser s’engouffrer leurs pieds nus dans le sable sont donc contraints de garder une petite veste, à moins de n’avoir pas peur du vent.

L'une des sculptures installées sur la côte belge

Des sculptures disséminées le long de la côte

Mais en plus des simples joies d’être à proximité de la mer, les quelques amateurs d’air salé et du bruit des vagues peuvent vagabonder dans les villes côtières pour partir à la chasse aux œuvres d’art contemporain qui y sont installées depuis le 27 mai.

Au nombre de 30, elles sont disséminées sur la côte sur 67 kilomètres et resteront sur place jusqu'au 7 novembre. Une bonne moitié est situé à proximité de la plage tandis que les autres sont également présentes dans les villes. Ces sculptures, toute particulières et originales sont une raison de plus pour prendre la route vers la mer.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous