Regions

Malgré les travaux du pont à Hotton, les commerces sont accessibles et la ville est ouverte aux voitures

Les travaux à Hotton rendent l'accès difficile .

© Manon Gouverneur

Après la crise sanitaire et les inondations du mois de juillet, les commerçants de la ville de Hotton essaient tant bien que mal de faire revenir leurs clients.

Les travaux du pont ont été entamés le 9 août, pour une durée d'un an et demi. Ils ont l'air de bien avancer mais ils ne facilitent pas les choses, comme en témoigne la gestionnaire "De l'art en mains", Laurie Bertoncello. Elle s'occupe d'une boutique d'artisanat 100% belge, qui accueille environ 45 artisans par trimestre, et qui a passé une année 2021 compliquée :

"2021 a commencé avec un accident qui m'a laissé des séquelles. J'ai dû m'organiser avec les artisans pour maintenir la boutique à flot. Ensuite, il y a eu les inondations du mois de juillet, et les travaux du pont ne nous ont pas permis de nous relever assez rapidement". 

Selon Laurie Bertoncello, les gens ont été effrayés par ces travaux et ils ont complètement déserté Hotton :

"Le gros problème vient des panneaux de circulation, annonçant les déviations. Ces panneaux stipulent que Hotton est fermée pour les plus de 7,5 tonnes. Mais les voitures ont le droit de passer, malheureusement beaucoup de conducteurs ne prennent pas le temps de lire l'entièreté des panneaux. Ce qui fait que les gens contournent le centre. Donc, on a une vraie baisse de fréquentation."

Les commerçants ne se découragent pas, ils essaient de trouver d'autres moyens d'attirer leurs clients afin d'éviter la faillite : "Plusieurs commerçants et moi-même avons lancé des promotions et on publie sur Facebook afin de montrer qu'on est là. Malheureusement, ça ne fonctionne pas vraiment.

Laurie Bertoncello espère néanmoins revoir du monde à Hotton quand les travaux seront enfin terminés :

"Je pense que Hotton est une jolie ville, il y a beaucoup de choses à découvrir et il y a beaucoup de promenades à faire. Hotton se situe à côté de Durbuy, La Roche-en-Ardenne et Marche-en-Famenne. C'est une région touristique que les gens pourraient visiter. Mais, je ne pense pas qu'ils vont revenir comme avant car ils auront bien pris l'habitude d'aller ailleurs et de contourner le centre."

Malgré les travaux du pont de Hotton, les commerces sont toujours accessibles. 

Articles recommandés pour vous