RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Malik Ben Achour se profile en potentiel bourgmestre verviétois

Le député verviétois Ben Achour envisage très sérieusement de prendre le mayorat de la cité lainière
09 oct. 2020 à 13:21 - mise à jour 09 oct. 2020 à 13:21Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

Quelles sont les conséquences de l’arrêt du Conseil d’Etat qui suspend l’éviction de Muriel Targnion de son poste de bourgmestre verviétoise ? Dans l’immédiat, c’est simplissime : elle récupère son écharpe mayorale, avec son ancienne majorité. Mais à moyen ou long terme ?

Les instances socialistes sont occupées à élaborer une autre suite au feuilleton. La "motion mixte" est suspendue, pas annulée. Mais elle peut être retirée. Et rédigée avec une précision supplémentaire, un bout de phrase qui rencontrerait les critiques des magistrats, qui n’ont pas désavoué toute l’opération. C’est risqué : la jurisprudence est lacunaire, sur ce genre de situation. Mais un pacte de "nouvelle majorité", sans Muriel Targnion, pourrait être représenté dans la quinzaine, avec, comme bourgmestre soit Hassan Aydin, soit… Malik Ben Achour, troisième dans l’ordre de préséance des élus de sa liste. Il est actuellement député, ce qui l’empêche de cumuler avec une fonction exécutive au niveau local. Mais il se dit disposé, à présent, à abandonner son siège à la Chambre de Représentants.

Des tractations avec les partenaires ont déjà commencé. Mais les premières réactions du côté réformateur ne semblent pas enthousiastes. L’échevin Breuwer estime que "la décision du Conseil d’Etat invite à réfléchir à l’esprit comme à la lettre du code wallon de la démocratie locale, et aucune voie juridiquement critiquable ne peut désormais être envisagée."

 

Articles recommandés pour vous