Le 6/8

Manger plus le soir fait-il vraiment grossir ?

Calories du matin VS calories du soir

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 nov. 2022 à 15:46Temps de lecture1 min
Par Aurélien David

Est-ce que les calories consommées le matin sont mieux brûlées que celle du soir ? Oumaïma Kasmi répond à la question dans le 6/8 à l’aide d’une nouvelle étude.

Des études réalisées sur des rats ont déjà comparé la dépense énergétique selon l’horaire des repas, et manger plus de calories le matin et moins le soir était effectivement corrélé à une dépense énergétique plus importante.

Une étude récente a posé la même question chez l’homme. Trente personnes obèses ou en surpoids, ont été réparties en 2 groupes : les mangeurs du matin et ceux du soir. Les premiers consommaient un maximum de calories le matin, les seconds faisaient l’inverse.

Durant quatre semaines, les chercheurs ont utilisé des outils précis pour mesurer les calories brûlées au repos, la dépense après les repas, et la dépense énergétique totale sur la journée.

Résultat : match nul

Contrairement à ce qui était attendu, il n’y a eu aucune influence de l’horaire de prise de repas sur la dépense énergétique totale, et aucune différence dans la prise ou perte de poids entre les deux groupes. Ce qui démontre que les calories du matin ne sont pas forcément mieux brûlées que celles du soir.

Ce qui compte, ça reste la qualité de l’assiette et toute l’hygiène de vie autour. En revanche, l’étude a montré que les mangeurs du matin avaient moins faim durant la journée, contrairement à l’équipe du soir.

Quel impact des écrans sur la prise de poids ?

C’est la lumière bleue qui ferait grignoter le soir, en plus d’avoir un mauvais impact sur la qualité de notre sommeil. Une autre étude néerlandaise effectuée sur les rats a montré une forte corrélation entre la prise de poids et le fait de manger face à cette lumière bleue émise par nos écrans.

Les cellules rétiniennes de l’œil qui y sont exposées transmettent alors en réponse des informations aux zones du cerveau qui régulent l’appétit.

Manger tard est aussi associé à ce qu’on appelle un risque cardio-métabolique, accru à cause surtout d’un taux de mauvaise graisse plus important dans le sang, et d’une sensibilité à l’insuline plus faible.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous