Icône représentant un article video.

Vidéo

Manon a changé de carrière : "Je ne pouvais pas rester dans le déni"

Manon a ressenti l'urgence de changer de carrière

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

16 oct. 2022 à 06:00Temps de lecture1 min
Par Amélie Bruers et David Cereale

Après cinq années de travail dans une maison d’édition, Manon a un déclic : elle ressent l’urgence de changer de travail.  

"J’ai vu le film Before the flood (ndlr: réalisé par Leonardo Di Caprio en 2015) et ça m’a terrifiée." À l’époque, la “crise climatique” n’est pas encore présente dans tous les médias et Manon prend conscience de l’ignorance du grand public sur le sujet. "Moi-même, je consommais comme tout le monde : je prenais l’avion pour aller en vacances, je faisais mes courses dans les grandes surfaces. Je n’avais jamais pris conscience que mon mode de consommation avait un impact."  

À 28 ans, Manon quitte son job et obtient son diplôme d’éco-conseillère à Namur. De fil en aiguille, elle affine son projet. "Je me suis demandé quel impact je pouvais avoir et j’ai choisi la sensibilisation et l’éducation des adolescents : des futurs adultes qui ont déjà un pouvoir d’achat." Elle rencontre Marion, celle qui deviendra son associée.  

"On a lancé l’asbl Decide-et-vous en 2021. On fait de la sensibilisation dans les écoles, les entreprises mais aussi un travail dans les communes avec des outils “nudge” pour inciter les gens à changer leurs comportements."  

Aujourd'hui, l’asbl ne permet pas encore de payer un ETP mais Manon ne regrette le confort de son CDI pour rien au monde. "Je me suis mise en action et j’ai trouvé du sens à mon travail. C'est ça qui me rend heureuse."  

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous