Le 8/9

Manon Lepomme débarque avec un nouveau spectacle dans lequel elle révèle ses origines italiennes

Manon Lepomme, pour son spectacle "Je vais beaucoup mieux, merci !"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Manon Lepomme était l’invitée du 8/9 pour présenter son nouveau spectacle Je vais beaucoup mieux merci ! Dans ce one-woman-show, plus personnel, elle explore avec humour les questions existentielles sur son parcours de vie.

Après le succès fulgurant de son précédent spectacle, Je n’irai pas chez le psy, Manon Lepomme est de retour avec Je vais beaucoup mieux merci !

Dans ce nouveau show, Manon est encore plus déjantée et névrosée qu’avant. Mais elle a grandi et se pose de plus en plus de questions existentielles : Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Comment faire pour ne pas ressembler à sa mère ? Eh oui, Manon aurait tant aimé être la fille de Lady Di et de Salvatore Adamo.

L’humoriste liégeoise s’est lancée dans une large tournée de plus de 45 dates pour ce spectacle. Elle sera notamment le 14 février au Comédie Centrale de Charleroi, les 25 et 26 mars au ​​​Théâtre de la Toison d’Or à Bruxelles, le 27 mars à Namur is a joke, le 31 mars au Gala du rire de Bastogne.

Un premier bilan de son parcours

Ce one-woman-show de Manon Lepomme arrive dans la continuité du précédent. Après s’être rendue chez le psy dans son premier spectacle, elle annonce se sentir beaucoup mieux. "Sauf qu’on se rend compte que je ne vais pas si bien que ça finalement" glisse-t-elle.

Ce spectacle aborde la première grosse remise en question de l’humoriste et chroniqueuse des Enfants de chœur.

À 33 ans, elle établit un premier bilan de son parcours. Elle craint notamment de ressembler à ses parents : "On se rend compte que je ressemble à ma mère, je fais des vannes aussi lourdes que mon père. (Le spectacle) c’est un peu ce constat-là, d’où est-ce qu’on vient, qui on est. Si la petite Manon de 10 ans me voyait aujourd’hui qu’est-ce qu’elle penserait de moi. Serait-elle contente ou pas ? Je parle de mes origines italiennes aussi, ce que je n’ai jamais fait auparavant. Quand on s’appelle Manon Lepomme, on ne se doute pas que ma mère, quand elle est rentrée à l’école, elle ne parlait qu’italien".

Loading...

Un spectacle plus personnel mais acclamé par le public

Je vais beaucoup mieux merci ! a été écrit il y a un an, en février 2021. 11 mois plus tard, Manon Lepomme faisait déjà son retour sur les planches pour la première de ce one-woman-show.

L’humoriste liégeoise se souvient bien de l’état d’esprit qui l’animait au moment de révéler le contenu de ce spectacle à son public, mais aussi à ses parents présents dans l’assistance. "C’est toujours dur parce que le spectacle précédent avait tellement bien marché que j’avais très peur de ce que les gens penseraient. Ma plus grande crainte était que les gens disent qu’ils préféraient le précédent. Mais non ils préfèrent celui-ci donc je suis vraiment contente" savoure-t-elle. "Ce spectacle-ci est encore plus personnel, il parle encore plus aux gens et je m’amuse tellement bien. J’avais tellement peur de ne pas m’amuser autant que dans l’autre".

La difficulté de se parler à cœur ouvert

Pour aboutir sur un spectacle plus personnel, Manon Lepomme a dû, en amont, faire un travail d’introspection.

Rire de moi je n’ai aucun problème avec cela, mais se livrer, ce n’est pas simple.

Elle a toutefois été aidée par Mathieu Debaty, son metteur en scène, et Marc Andreini, son coauteur. "Ils m’ont poussée dans mes derniers retranchements. Ils m’ont posé plein de questions. Je n’avais pas envie de parler de cela, mais c’était finalement une bonne idée d’en parler".

Loading...

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Sur le même sujet

Black M : "Il faut que mon équipe dans The Voice Belgique me ressemble"

Le 8/9

Rafael Nadal est-il le meilleur joueur de l’histoire du tennis ? Oui pour Eby Brouzakis

Le 8/9

Articles recommandés pour vous