RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'info culturelle

Marc Danval, L’épicurieux de La Première

Marc Danval

Marc Danval est un homme couvert de noms. Les rencontres avec des gens connus ont émaillé sa vie publique et privée.

Homme de radio

Les six décennies d’antenne n’ont pas modifié son plaisir à susciter l’écoute. Il déniche des documents rares. Il programme des 78 tours oubliés. Il raconte des anecdotes vécues avec les innombrables personnalités du jazz et du music-hall qu’il a côtoyées dans les coulisses. Il anime, programme et produit La Troisième oreille sur La Première depuis plus de vingt ans pour le grand plaisir de ses aficionados. Olé Olé, les propos ne le sont pas, car le Gaulois manie la langue française avec respect. Il lit chaque matin à l’heure du petit-déjeuner une page de Racine pour la saveur des mots et le rythme du phrasé.

Homme de scène

Le comédien a joué au Parc, aux Galeries, au Rideau, au Poche et au Théâtre des Quat’Sous. Il a créé des conférences spectacles portant sur le jazz et la musique classique ou sur Sacha Guitry. Il a aussi mené une revue dans une croisière sur la Mer Rouge.

Homme de communication

Marc Danval a travaillé dans la pub et les relations publiques. Il s’est même occupé du magazine Pif Gadget. Rappelez-vous le numéro qui offrait un pois sauteur à ses lecteurs. L’humour lui sied parfaitement. Il le pratique avec sérieux.

Homme de jazz

Homme de jazz, sans être musicien, il a défendu les sonorités de " la musique la plus proche de la vie et de tous les instincts de l’homme ". Celui qui est né le jour où Duke Ellington compose Sophisticated Lady entend à l’âge de 9 ans un Boogie Woogie enregistré par l’orchestre de Stan Brenders. C’est le choc de sa vie. Dès 10 ans, il commence à collectionner les 78 tours de jazz. La collectionnite ne l’a jamais abandonné.

Curieux et épicurien !

Epicurieux, le mot valise, est choisi par son biographe, Michaël Albas, pour relater quatre-vingt-cinq ans de plaisirs et de bonheurs partagés. Les plaisirs de la table et de la chair. Les bonheurs de l’esprit dont celui d’avoir rencontré Guitry. Il en rêve encore aujourd’hui. Il admire le surnommé Sacha jusqu’au mimétisme. Il porte une copie des lunettes du maître pour mieux poser, avec acuité et légèreté, un regard sur le monde du spectacle.

Marc Danval. L’épicurieux, Michaël Albas, éditions Jourdan en partenariat avec la RTBF.

Marc Danval au micro de Pascal Goffaux.

Marc Danval, L’épicurieux de La Première.

Biograhie d'une voix de la RTBF

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous