RTBFPasser au contenu
Rechercher

Emission La Tribune

Marc Delire : "Il faut que les supporters de Charleroi arrêtent de penser qu’ils vont jouer la Champions League"

Alors qu’il menait 1-0 face à Gand, Charleroi s’est inexplicablement écroulé face à Gand. Résultat, les Zèbres ont concédé une 2e défaite consécutive en Europe Play-Offs et peuvent déjà (quasiment) faire une croix sur la 1e place. Une petite déception alors que les Carolos n’ont pas été forcément mauvais. Sur le plateau de la Tribune, tous nos consultants sont revenus sur ces deux matches frustrants disputés par les hommes de Still.

"L’organisation est bonne et on sent le travail d’Edward Still. Le problème c’est que devant, tu n’as rien. Tu n’as aucun horizon positif footballistiquement quand tu es porteur du ballon. Offensivement, c’est le désert. J’aime beaucoup Badji mais il est complètement passé à côté. Bayo ne pouvait pas jouer contre Gand, donc voilà. Il faut quelque chose parce que la base est là. Maintenant, il ne faut pas croire que Charleroi a les moyens pour évoluer beaucoup plus haut qu’il ne le fait pour l’instant…", entame Marc Delire, mettant, dans son franc-parler habituel, des mots sur les maux zébrés.

Marc Delire : "Offensivement, c’est le désert à Charleroi, il n’y a aucun horizon footballistique positif"
Marc Delire : "Offensivement, c’est le désert à Charleroi, il n’y a aucun horizon footballistique positif" RTBF

"Mais il faut savoir : il est où le plafond de Charleroi ?"

"On a l’impression avec Charleroi que c’est la même chose chaque semaine" acquiesce Nordin Jbari. "Il y a des moments où ça joue bien mais ils perdent ou ils font match nul…"

"Mais il faut savoir : il est où le plafond de Charleroi ?" l’interrompt Marc Delire. "J’ai l’impression qu’on voit Charleroi plus beau qu’il ne l’est. Honnêtement je ne pense pas qu’il peut faire mieux. C’est pour ça qu’il faut que les supporters arrêtent de penser qu’ils vont jouer la Champions League. Peut-être dans 5 ou 10 ans. Aujourd’hui, Charleroi est à sa place. Sans attaquant, il est à sa place. Après, les supporters ont scandé "le pognon tue le blason." Là, je suis d’accord avec eux. Quand tu vends Nicholson 10 millions et que tu ne peux rien acheter avec, je peux les comprendre."

Un avis partagé par Philippe Albert : "L’aspect financier fait très mal à la direction actuelle. Nicholson part pour 10 millions et on discute pour garder Bayo qui est estimé à 1 million et demi. A l’heure actuelle, pour un attaquant comme Bayo, une telle somme, ce n’est pas cher payé…"

Articles recommandés pour vous