Belgique

Marc Goblet, figure socialiste et ancien secrétaire général de la FGTB, est décédé à l’âge de 64 ans

Marc Goblet, figure marquante du syndicalisme belge, avait été récemment élu député fédéral (PS)

© BELGA

16 juin 2021 à 12:36 - mise à jour 16 juin 2021 à 16:41Temps de lecture2 min
Par RTBF
Loading...

Depuis plusieurs mois, l'homme se faisait discret. Souffrant d'une maladie grave contre laquelle il se battait depuis longtemps, Marc Goblet s'est éteint ce mercredi à l'âge de 64 ans. "C'était une force de caractère et de conviction hors du commun", se rappelle très ému Francis Gomez, syndicaliste liégeois et militant à ses côtés pendant 20 ans, "cette maladie qui vient de l'emporter a pu démontrer à quel point il était bien plus préoccupé de l'intérêt des travailleurs, des plus pauvres de notre société car il ne parlait jamais de sa maladie". 

"Moi je viens d'un milieu ouvrier avec un discours qui est clair, qui parle aux travailleurs" - Marc Goblet.

Originaire de Herve, ce diplômé en chauffage central et sanitaire avait fait presque toute sa carrière dans le syndicat socialiste. Marc Goblet était devenu secrétaire de la Centrale générale FGTB Huy-Waremme en 1982. Il en deviendra le président quelques années plus tard puis, en 2003, il accède au poste de président de la régionale FGTB Liège-Huy-Waremme. Dans un long communiqué, la FGTB Wallonne lui a rendu hommage: "Marc Goblet, c’était un syndicaliste de terrain, attaché à la négociation et à la concertation mais également déterminé à passer à l’action quand c’était nécessaire. Marc, c’était aussi un franc parler et des formules inoubliables dont lui seul avait le secret…".

 

Belga

"Le jour où il n'y a plus de FGTB, il n'y a plus de démocratie"- Marc Goblet.

En 2014, Marc Goblet accède au poste de secrétaire général de le FGTB. Presque inconnu en dehors de la Province de Liège, il devient alors en quelques mois un personnage incontournable sur la scène syndicale, politique et médiatique. "Ca a toujours été le sens de sa vie, le bien-être des plus faibles, un homme entier, un homme qu'on aura très difficile à remplacer", résume Francis Gomez. Pour des raisons de santé, il abandonne ses mandats syndicaux en 2017 mais ne s'arrête pas pour autant.

"J'ai toujours été très clair: je suis né socialiste, je suis socialiste, . . . je mourrai socialiste" - Marc Goblet

S'il y avait Marc Goblet le syndicaliste, il y avait aussi l'homme politique. "Depuis 40 ans, on militait ensemble au parti socialiste", raconte André Frédéric, Député wallon pour l'arrondissement de Verviers , "c'était un compagnon de route et de conviction, la famille socialiste perd aussi quelqu'un qui a beaucoup donné ".

Conseiller communal puis échevin à Herve de 2001 à 2003, Marc Goblet se présente bien plus tard aux élections législatives de mai 2019 et est élu député. "Il a été un des rares syndicalistes de haut vol comme député à la chambre des représentants", explique Francis Gomez, "c'était cohérent par rapport à ce qu'il a toujours défendu, il devait absolument voir ses idées se concrétiser de façon légale, c'est à dire par des décrets ou des lois".

Belga

Evocation dans notre journal télévisé :

Sur le même sujet

Thierry Bodson à Jeudi en Prime : la FGTB prépare une "riposte dure"

Belgique

L’accord salarial du gouvernement suscite des réactions opposées : FEB satisfaite, FGTB déçue

Belgique