RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le 8/9

Marc Levy annonce une éventuelle suite à la trilogie de "Noa"

L'invité du 8/9 : Marc Levy

Extrait de Le 8-9

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 juin 2022 à 10:30Temps de lecture2 min
Par Elisée Baelongandi

Marc Levy était l’invité du 8/9 pour présenter le troisième tome de son roman "Noa" et faire des révélations sur cet ouvrage.

Après les deux premiers tomes, C’est arrivé la nuit et Le Crépuscule des fauves, Marc Lévy présente le 3e tome de cette saga d’aventures et d’espionnage : Noa.

Malgré le succès des deux premiers volets, l’auteur avoue ressentir "un trac énorme" par rapport au succès du troisième volet.

L’histoire tourne autour de 9 amis qui partagent les mêmes secrets et affrontent les mêmes dangers ; pourtant, ils ne se sont jamais rencontrés. Les 9 sont des hackeurs qui courent derrière un seul objectif : s’en prendre aux maux qui rongent notre planète.

Dans ce roman, écrit bien avant l’invasion russe, on retrouve un grand nombre de similitudes avec l’actualité présente. Une ressemblance que Marc voit comme la résultante des 3 années de recherches et d’observation des faits et actions politiques à l’échelle mondiale qu’il a fait avant de commencer la rédaction de ses romans.

"Si tout à coup vous regardez par la fenêtre et que vous voyez le ciel devenir noir, le vent se mettre à souffler et des éclairs dans le ciel, au moment où vous dites : "Il va y avoir un orage", vous n’êtes pas un oracle, vous avez juste regardé par la fenêtre. Alors là, c’était un peu plus complexe que ça mais je voyais que ça venait".

A travers cette trilogie, le romancier assume les ressemblances avec certains personnages politiques réels afin d’exposer l’impunité qui existe chez les "cols blancs" mais aussi par respect et par amour pour une journaliste, Carole Cadwalladr, et son combat mené en dénonçant le scandale de "Cambridge Analytica". 

Une page qui se tourne ?

Initialement annoncé comme une trilogie, Marc reconnaît qu’il ne serait pas simple pour lui de faire un clap de fin sur cette histoire. En effet, il se sent lié aux 9 personnes, tant celles dont ils s'inspirent que les personnages du roman, car une relation de confiance s’est installée entre eux. C’est pourquoi il a laissé une porte ouverte à la fin de l’histoire et dit réfléchir à prolonger cette saga

Sa femme au premier plan de ses livres

Ses romans ont comme particularité d’être illustrés. Loin de vouloir bloquer l’imagination du lecteur, il explique ce choix comme une volonté de créer un temps de pause entre deux chapitres lors d’une lecture. Toutefois, il reconnaît n’avoir pas le dernier mot sur ceux-ci, il laisse l’expertise de sa femme s’exprimer dans ce domaine car c’est elle la dessinatrice.

RTBF

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Sur le même sujet

Découvrez "The Other Woman", extrait du dernier album de Typh Barrow, en live dans Le 8/9

Le 8/9

Un nouvel album pour Antoine Armedan à découvrir dans Le 8/9

Le 8/9

Articles recommandés pour vous