Belgique

Marcelle Lévaz, la doyenne de Belgique, souffle ses 111 bougies et reste "un vrai petit rayon de soleil"

Marcelle Lévaz et Paola Sorana, son infirmière.

La doyenne des Belges fête ce vendredi 18 mars son 111e anniversaire. Née à Braives, dans la province de Liège, le 18 mars 1911, Marcelle Lévaz a pendant longtemps exercé le métier de modiste. Grâce à sa longévité particulièrement impressionnante, elle était devenue successivement en 2021, doyenne des Wallons, puis doyenne des Belges avant de finalement devenir la doyenne du Benelux.

"C’est extrêmement rare qu’une personne atteigne cet âge en Belgique" indique Anthony Croes-Lacroix, bénévole à l’ESO, une organisation qui recense les supercentenaires. "Sur 1000 centenaires, seul un devient supercentenaire, un terme qui désigne les personnes atteignant les 110 ans. Elle est devenue l’an dernier la 42e personne à devenir supercentenaire en Belgique et devient la 19e personne à atteindre 111 ans !"

Marcelle est très proche des infirmières et infirmiers qui s’occupent d’elle.
Marcelle est très proche des infirmières et infirmiers qui s’occupent d’elle. - D.M.

Pour battre le record belge actuel, il faudra toutefois attendre encore quelques mois, précise Anthony Croes-Lacroix : "Le record est détenu depuis le 6 décembre 2002, il y a presque 20 ans, par Joanna Turcksin. Elle avait atteint l’âge particulièrement avancé de 112 ans et 186 jours."

Une forme exemplaire

Marcelle a habité seule jusqu’à ses 108 ans. Elle a ensuite finalement rejoint la Ferme Blanche en 2019. "Elle a ses petites habitudes qui sont toutes mignonnes", détaille avec sourire Paola, l'infirmière responsable de l'étage où se trouve Marcelle. "Elle prend ses repas seule, elle mange relativement bien. Elle me dit toujours : je n’ai pas grand appétit, mais à 111 ans, peut-être que je n’aurai pas cet appétit ! Mais elle sait ce qui est bon, elle sait trier quand c’est quelque chose de plus exceptionnel et elle mange beaucoup mieux ! "

Le sourire de la supercentenaire ne la quitte jamais.
Le sourire de la supercentenaire ne la quitte jamais. - D.M.

Malgré ses 111 ans, elle reste en très bonne forme, raconte Paola : "Si vous l’écoutez, elle vous dira qu’elle a mal aux jambes, mais d’un point de vue santé, elle va bien. Le médecin est très content, elle est allée chez le cardiologue il y a deux mois et il lui a dit : "On se revoit dans trois ans !". Donc, ce n’est que du bonheur pour nous !"

"J’ai toujours mes jambes", atteste Marcelle. "Elles sont toujours là, maigres, bien changées, mais elles sont là. Tant que je peux les avoir et que je peux encore marcher 2-3 pas, je suis satisfaite."

Un petit verre de vin chaque midi

Parmi les quelques plaisirs que Marcelle s’accorde encore, on trouve la Galipette, un apéritif à la fraise : "Quand je peux, j’aime encore bien ... J’aime encore bien boire un petit coup !" Paola glisse qu’elle boit également un petit verre de vin tous les jours : "Tous les jours à midi, j’ai mon petit verre de vin, c’est une faveur quand même à mon âge !"

Paola et Marcelle sont très complices.
Paola et Marcelle sont très complices. - D.M.

En plus de ces petits plaisirs, la supercentenaire apprécie encore les petites choses de la vie : "J’aime toujours regarder les belles choses, les belles photos… Et les petites cartes que l’on m’envoie, même si je n’ai pas beaucoup de place ici. Si je pouvais transmettre un message à ceux qui lisent cet article, je dirais : "Soyez passionnés par quelque chose. Trouvez quelque chose que vous aimez et essayer de vivre du mieux possible. Et surtout, gardez des contacts avec les personnes que vous appréciez. C’est énorme quand on peut compter sur des personnes."

Une supercentenaire bien entourée

Depuis son arrivée à la Ferme Blanche, Marcelle est particulièrement bien entourée. "Tous les jours, elle a la visite de monsieur Snickers" raconte Paola. "C’est celui qui s’occupe essentiellement d’elle avec son épouse. Il la gâte vraiment très fort. Elle aime les pralines et elle a son kilo de praline tous les 15 jours ! Il lui apporte également tout le temps des fleurs fraiches. Elle n’a malheureusement pas eu d’enfant, et je pense que tout cet amour, ce sont des amis de longue date et elle leur rend très bien. Vraiment, ils sont exemplaires pour elle."

Marcelle Lévaz aime se rappeler des souvenirs de son village natal avec son amie Jeanne.
Marcelle Lévaz aime se rappeler des souvenirs de son village natal avec son amie Jeanne. - D.M.

À la maison de retraite, Marcelle a ainsi su se lier d’amitié avec Jeanne. "Quand madame Levaz est arrivée, elles ont tout de suite sympathisé. Madame Jeanne aura 100 ans le 5 avril, donc elles sont peut-être proches par rapport à ça. Elles vivaient également dans le même village, dont elles ont des connaissances communes." "Elle habitait Poucet", raconte Jeanne. "Je ne saurais plus dire depuis combien d’années on se connait. On a toujours été en bon terme. On est toujours ensemble, on se rappelle un peu du village, du temps qu’on a passé, ça fait plaisir. Elle est toujours de bonne humeur avec moi."

Louis peut compter sur Marcelle pour le soutenir.
Louis peut compter sur Marcelle pour le soutenir. - D.M.

Marcelle compte également depuis quelques mois Louis dans ses amis. Paola raconte qu’elle a su se rendre très utile auprès de lui : "Madame Levaz lui a un peu fait remonter la pente, parce qu’il n’a pas toujours envie de manger, donc elle le stimule. Elle l’aide et l’oblige un petit peu à boire, il y a des liens qui se sont créés. C’est très mignon de les voir quand ils se tiennent la main, c’est tout joli." "On s’entend bien !", indique Marcelle. "Quand il m’écoute bien pour manger, ça va !"

"On espère qu’elle restera avec nous le plus longtemps possible"

Maintenant qu’elle a atteint 111 ans, Marcelle ne compte cependant pas en rester là et reste très optimiste : "Si je peux atteindre 112 ans, pourquoi pas ? Ce serait avec plaisir !" Paola ajoute : "On espère qu’elle restera avec nous le plus longtemps possible ! C’est un vrai petit rayon de soleil. Le plus souvent, quand elle nous parle, elle dit : "ma beauté, ma chérie …", ce sont toujours des petits noms qui font chaud au cœur. Donc voilà, qu’elle reste bien comme elle est !"

Les élèves de l’Institut Technique Félicien Rops ont envoyé des lettres à Marcelle pour lui souhaiter un bon 111e anniversaire.
Les élèves de l’Institut Technique Félicien Rops ont envoyé des lettres à Marcelle pour lui souhaiter un bon 111e anniversaire. - D.M.

En attendant l’année prochaine, la rédaction de la RTBF lui souhaite un chaleureux joyeux anniversaire et lui donne d’ores et déjà rendez-vous l’année prochaine : "On ne sait jamais ce qui peut arriver dans la vie" répond Marcelle. "Si je peux le faire, ce serait avec plaisir, on verra ce que ça donnera ! "

Sur le même sujet

À quoi ressemble la vie de supercentenaires ? Que dit la science sur cette longévité ?

Santé physique

À 110 ans, la Liégeoise Marcelle Lévaz devient la doyenne du Benelux

Articles recommandés pour vous