Coupe du Monde 2022

Marco Casto sur l’élimination de l’Italie de la Coupe du Monde : «Une grande déception, une tristesse, une frustration»

La déception de Marco Verratti après l'élimination de l'Italie des qualifications pour la Coupe du Monde 2022.

© AFP or licensors

25 mars 2022 à 17:05Temps de lecture2 min
Par Romain Langendries avec Erik Libois

L’élimination italienne a surpris le monde du ballon rond. La Squadra Azzura, championne d’Europe en titre, a été battue par la Macédoine du Nord et ne participera pas à la Coupe du monde au Qatar. Marco Casto, le Belgo-Italien qui compte plus de 350 matches de Pro League, est revenu sur l’impact de ce deuxième échec consécutif qui laissera des traces.

"C’est une grande déception, une tristesse, une frustration. On est passés par beaucoup d’émotions. C’est une nouvelle compétition d’envergure qu'on ne verra pas à l’horizon.", explique Marco Casto au micro d’Erik Libois.

Hier soir, 92e minute dans le temps additionnel, une grande désillusion s’est abattue sur la Botte lorsque la frappe limpide d’Aleksandar Trajkovski trouve le fond des filets. Les Macédoniens exultent, les Italiens s’écroulent. "En Italie il n’y a pas un jour où on ne parle pas de football. Il prend de la place dans le quotidien des Italiens. L’Italien a un égo, une fierté, une susceptibilité. C’était la meilleure équipe d’Europe et au bout du compte on ne participe pas à la Coupe du Monde. La fierté italienne est touchée au plus profond.", raconte Casto, coach du RFC Meux (D2 amateurs) jusqu’en fin de saison.

Marco Casto sous les couleurs du RAEC Mons en 2003
Marco Casto sous les couleurs du RAEC Mons en 2003 © Tous droits réservés

Et maintenant ?

C’est la deuxième élimination consécutive des qualifications d’un Mondial pour l’Italie. Après l’échec russe en 2018, voici le raté qatari de 2022. Une défaite qui ne sera pas sans conséquence pour le sélectionneur de la Squadra. "Aujourd’hui dans la presse italienne, sur les réseaux sociaux, on dit que Roberto Mancini doit démissionner, que des joueurs doivent partir. En Italie, il n’y a pas de demi-mesure, pas de circonstances atténuantes, pas d’excuses possibles.", analyse l’ancien joueur du Sporting Charleroi.

Mancini out ? La question fait débat. Difficile d’oublier l’incroyable sacre à l’Euro cet été. Marco Casto relativise le parcours du tacticien : "Mancini a fait un réel miracle à l’Euro. On a été champions d’Europe sans réel attaquant de classe mondiale. On a eu une cohésion, c’est ça la force des Italiens, dans les moments difficiles, on arrive à se surpasser et à recréer quelque chose. Ça a été le cas en 2006 à la Coupe du Monde, à l’Euro cet été. Il faut revenir aux bases, redevenir pragmatique, ce qui compte, ce sont les résultats."

Il faudra encore un peu le temps au peuple italien pour digérer ce douloureux affront. Les prochaines semaines, les prochains mois seront déterminants pour la future reconstruction de la Squadra Azzura.

Sur le même sujet

De 2010 à 2022 : douze longues années de désillusions en Coupe du monde pour l’Italie (vidéos)

Football

Articles recommandés pour vous