Championnats Européens

Mariam Oulare avant le 4x100 m féminin : "L’objectif principal est d'atteindre la finale"

Mariam Oulare avant le 4x100 m féminin : "L’objectif principal est d'atteindre la finale"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

19 août 2022 à 05:00Temps de lecture2 min
Par Jâd El Nakadi

Vendredi, les Belgian Rockets, le relais 4x100 m féminin, feront leur entrée en lice à l’Euro d’athlétisme, leur première grande compétition. À cette occasion, notre envoyé spécial Christophe Reculez a tendu son micro à Mariam Oulare, jeune sprinteuse de 19 ans.

"Je me sens bien. On est très motivées et on a hâte d’en découdre. Je suis très contente de ma saison pour le moment. On va essayer de tout donner pour la dernière échéance de cet été", a confié Oulare, membre des Belgian Rockets aux côtés de Rani Rosius, Delphine Nkansa, Elise Mehuys, Rani Vincke, Marine Jehaes et Imke Vervaet.

Le relais 4x100 féminin fait son retour à l’occasion d’un grand événement. Le projet a été relancé l’année dernière. Les troupes de Rudi Diels ont décroché leur billet pour l’Euro de Munich avec un chrono de 43.83, le 11e temps au classement européen. "C’est un nouveau projet qui a vu le jour. On apprend à se connaître davantage avec les filles. Mais on s’entend déjà bien. Même si j’adore que l’athlétisme soit un sport individuel, c’est aussi top de pouvoir compter sur une équipe et de savoir qu’on est toutes là pour se soutenir. Il était temps qu’un nouveau projet 4x100 voit le jour en Belgique. On a le potentiel pour exister. Le fait qu’on soit qualifiées ici à Munich prouve que le projet n’est pas en vain. C’est motivant pour l’athlétisme belge".

Pour Oulare, l’objectif est clair : "On a toutes très envie d’atteindre la finale. C’est l’objectif principal. C’est ce palier qui nous permettra de viser plus loin à l’avenir, aux championnats du monde et aux Jeux Olympiques. Les JO de Paris, c’est le grand objectif".

En 2008, Olivia Borlée, Hanna Mariën, Elodie Ouedraogo et Kim Gevaert, déjà sous la direction de Rudi Diels, avaient brillé en remportant la médaille d’or à Pékin. "Ce projet avait mis 7 ou 8 ans avant d’aboutir sur un titre olympique. On n’a pas de pression. C’est plus une inspiration et une motivation en se disant qu’on a le temps de construire quelque chose de beau dans le futur. Je ne faisais même pas encore d'athlétisme à l’époque. Mais depuis que j’en fais, on ne me parle que de ce relais et de cette finale incroyable. C’est super motivant", a conclu Mariam Oulare, qui disputera les séries du relais 4x100 m ce vendredi aux alentours de 10h30.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous