RTBFPasser au contenu

Le 6/8

Marka : "Jouer avec Béatrice Dalle c'est un petit peu comme jouer au tennis avec Nadal"

Rencontre avec Marka pour “Fils de”

Le 6-8

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le chanteur et musicien bruxellois incarne son premier rôle dans une série télévisée dans Fils de, diffusée sur Tipik. David Barbet, journaliste à Télépro, l'a interrogé sur cette expérience. Extraits choisis dans Le 6-8.

Bruxelles comme vous ne l'avez peut-être jamais vue. La série Fils de est diffusée tous les dimanches dès 20h05 sur Tipik, et déjà disponible en intégralité sur Auvio.

Camille Pistone, un jeune malfrat, tente de survivre à coups de petites magouilles dans les quartiers défavorisés de la capitale belge. Il est cependant confronté à la mafia hollandaise, au moment où son père, Franck, refait surface après des années de cavale.

Ce dernier est joué par un certain Marka. Il s'agit même du premier rôle dans une série pour l'artiste bruxellois, qui a célébré avec un nouvel album ses 60 ans en 2021. Malgré le manque d'expérience dans l'industrie cinématographique, l'ancien membre d'Allez Allez et des Cactus n'a rien d'un novice dans cette nouvelle série 100% belge.

Jouer avec Béatrice Dalle

Camille Pistone, également scénariste de Fils de, cherchait un profil d'un brusseleir typique des années 1990. Il a logiquement jeté son dévolu sur Marka.

Pour ses premiers pas en tant que comédien, Marka a pu être guidé par des comédiens talentueux. Il joue notamment aux côtés de Béatrice Dalle, révélée en 1986 dans 37°2 le matin au Festival de Cannes. "C'est chouette de commencer ce nouveau métier, on verra si on me fait confiance après, avec quelqu'un comme Béatrice Dalle. C'est un petit peu comme si vous jouiez un match de tennis avec Nadal : vous serez meilleur que si vous jouez avec n'importe qui. C'est valable pour Béatrice Dalle. Je crois qu'elle a donné une chouette impulsion à la série, pas qu'à moi, à tous les comédiens" estime l'auteur-compositeur-interprète belge qui tient à souligner au passage l'apport des autres acteurs comme Salim Talbi, Mara Taquin, Camille Pistone, Bérangère McNeese, Tibo Vandenborre,... ou encore le rappeur Isha.

"Il y a des chouettes comédiens en Belgique et voir qu'ils peuvent jouer chez eux, dans leur ville, parce qu'ils sont tous bruxellois en plus, donne de la véracité à cette série".

Jo Voets

Partant pour poursuivre sa carrière d'acteur

Ce rôle de truand bruxellois empêtré dans des affaires d'héritage ne signifie pas pour autant que Marka prend un tournant à 180 degrés dans sa carrière artistique. "Ce n'est pas à moi d'en décider parce que je ne suis pas producteur de film d'abord et parce qu'il faut que la série fasse son effet et que je marque les esprits" nuance-t-il. "Je ne me considère pas comme un comédien. C'est encore autre chose. Je joue un personnage qui est assez proche de moi dans lequel j'ai essayé d'exagérer certains traits. C'est plutôt de l'acting. Ce n'est pas de la comédie. Ce n'est pas jouer quelque chose de totalement différent de qui on est. On retrouve cela au théâtre ou chez d'autres comédiens".

Toutefois, le père d'Angèle et de Roméo Elvis lance un appel du pied aux producteurs : "Si on m'appelle, je le ferai avec plaisir parce que j'ai pris énormément de mon temps à me retrouver à faire ce métier". C'est d'ailleurs par l'entremise de son fils, ami avec les auteurs de Fils de, que Serge Van Laeken de son vrai nom a été contacté pour ce premier rôle.

Jo Voets

Ne jamais écouter ceux qui flattent le talent d'autrui

Marka ne passe pas à côté de l'inévitable question familiale. Difficile de ne pas évoquer sa talentueuse épouse Laurence Bibot et ses talentueux enfants.

Le père Van Laeken explique notamment avoir voulu préserver les egos de ses progénitures. "Les problèmes d'ego on les rencontre partout" tempère-t-il avant de révéler : "C'est quelque chose que j'ai voulu apprendre à mes enfants quand ils ont commencé et quand cela a démarré parce qu'ils ont tous deux pris une fusée qui a démarré très fort et est partie très loin. La seule chose que j'essayais de leur rappeler était : 'N'écoutez pas ceux qui disent de vous que vous êtes géniaux' parce que vous n'êtes pas géniaux. Vous avez du talent, Vous êtes sans doute particulier et avez une manière de faire qui permet d'avoir le succès que vous avez, mais en tant que personne ne les écoutez jamais parce que dans deux-trois ans, ce seront les mêmes qui pourront dire que vous êtes des trous de cul".

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Sur le même sujet

18 mai 2022 à 14:58
1 min
18 mai 2022 à 11:38
3 min

Articles recommandés pour vous