Regions Luxembourg

Marre des horaires restreints ou sur rendez-vous de nombreux services publics et privés ?

"Entrez c’est ouvert" la campagne du Miroir Vagabond qui crie son ras-le-bol des services en horaire restreint.

© RTBF – Anaïs Stas

Qui ne s’est pas déjà retrouvé devant porte close en voulant se rendre à la banque, à la mutualité, au syndicat, au Forem ou encore à la commune ? Depuis le covid, de nombreux services ne travaillent plus qu’en horaire restreint et/ou sur rendez-vous. Un système initialement mis en place pour protéger la santé des travailleurs pendant la pandémie mais qui se prolonge, souvent pour réaliser des économies.

"C’est une façon de faire qui pénalise l’humain, aussi bien le travailleur qui doit voir autant de personnes qu’avant en moins de temps, et la personne qui doit trouver le temps, les moyens de se rendre à des rendez-vous" explique Patrick Navatte, responsable du pôle éducation permanente au sein de l’association du Miroir Vagabond. Ce sont les publics les plus fragilisés qui souffrent le plus de cette nouvelle manière de travailler. "Les personnes âgées qui souffrent de la fracture numérique pour prendre un rendez-vous en ligne. Les personnes précarisées qui vont avoir du mal, surtout dans nos zones très rurales, à trouver un moyen de transport pour se rendre à l’endroit demandé dans un horaire très restreint. Ce sont les personnes qui ont des difficultés de compréhension de la langue française qui ne vont pas comprendre les consignes par téléphone. Rien ne remplacera jamais la communication directe, verbale et non verbale".

L'accroche-porte de la campagne "Entrez, c'est ouvert".
L'accroche-porte de la campagne "Entrez, c'est ouvert". © RTBF - Anaïs Stas

"Entrez c’est ouvert" la campagne qui crie son ras-le-bol des horaires 'covid'

"On a lancé une campagne intitulée "Entrez, c’est ouvert". On dénonce ce système d’horaire restreint, conditionné et on invite toutes les associations, services à la personne à afficher l’accroche-porte de la campagne, le prendre en photo et nous l’envoyer. On diffusera le résultat le 10 décembre qui est la journée internationale des droits de l’homme" résume Patrick Navatte.

"On voit vraiment les effets de ces fermetures sur les personnes qu’on aide". Sinem Mola, coordonne les cours de français pour le Miroir Vagabond à Marloie. Une part importante de son métier consiste à recevoir, suivre, aider, répondre aux questions de personnes en difficulté face à des démarches administratives. "J’ai de plus en plus de demandes d’aides pour une facture incomprise, une démarche qui n’a pas été effectuée, simplement parce que les personnes n’arrivent plus à accéder à l’information. Et même nous, on a de plus en plus de mal à aider parce qu’on n’arrive plus difficilement à joindre les services, les personnes-ressources qui suivent le dossier. On doit attendre plus longtemps, les personnes reçoivent des sanctions à cause de ces délais". Le Miroir Vagabond a donc lancé la campagne "Entrez, c’est ouvert" pour dénoncer un système de plus en plus exclusif.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous