Cuisine

Marseille : lancement symbolique d'un fast-food social dans un ex-McDo

Marseille : lancement symbolique d'un fast-food social dans un ex-McDo

© NICOLAS TUCAT - AFP

25 déc. 2020 à 16:00Temps de lecture1 min
Par RTBF Tendance avec AFP

A l’arrêt depuis sa liquidation judiciaire en décembre 2019, le McDonald’s de Saint-Barthélémy, réquisitionné par d’anciens salariés avec le soutien d’habitants et d’associations, est devenu le centre d’un projet social mêlant banque alimentaire, lieu de formation et d’insertion professionnelle dans un arrondissement, le 14e, où le taux de pauvreté dépasse les 40%.

Hamburgers bio ou vegan

Marseille : lancement symbolique d'un fast-food social dans un ex-McDo
Marseille : lancement symbolique d'un fast-food social dans un ex-McDo © NICOLAS TUCAT - AFP

Samedi, des premiers menus de hamburgers bio ou vegan, imaginés par des restaurateurs locaux, ont été offerts aux habitants du quartier, accueillis par une fanfare, mais aussi par quelques politiques, candidats Europe Ecologie Les Verts (EELV) ou La France insoumise (LFI) aux régionales, ainsi qu'à l'ancien leader paysan José Bové.

"Ce lieu est devenu un symbole", a lancé devant la presse l'ex-eurodéputé écologiste amusé de voir "un symbole de la malbouffe se transformer en un lieu de solidarité".

Ce projet "dépasse ce quartier ou Marseille car si c'est possible ici, ce sera possible partout", a-t-il ajouté. Il a suggéré à "McDonald's France de céder son local pour un euro symbolique à l'association ou à la ville de Marseille" afin de faciliter ce projet de fast-food social.


Lire aussi : Confinement oblige, les chefs marseillais se mettent au "food truck"


Un symbole humain

Marseille : lancement symbolique d'un fast-food social dans un ex-McDo
Marseille : lancement symbolique d'un fast-food social dans un ex-McDo © NICOLAS TUCAT - AFP

"On ne veut pas faire de ce lieu un symbole politique mais un symbole humain. On cherche avant tout à combattre la misère", a expliqué Kamel Guemari, ex-salarié et syndicaliste du McDo de Saint-Barthélémy.

L’association entend disparaître au profit d’une Scic, une société coopérative d’intérêt collectif, dans laquelle salariés et ex-salariés, habitants du quartier, pouvoir public et financeurs seraient représentés.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Confinement oblige, les chefs marseillais se mettent au "food truck"

Cuisine

Quelle est la plage préférée des voyageurs en France ?

Voyages

Articles recommandés pour vous